Vêpres constructions, la salle blanche en Isère

Le 03 octobre 2017 par NICOLAS VIUDEZ
* Mots clés :  ,
Vêpres a réalisé des salles blanches pour Amplitude.
Vêpres a réalisé des salles blanches pour Amplitude.
©Vêpres Constructions

À sa création, la société Vêpres était bien éloignée du marché des salles propres. « Le fondateur,
Francis Vêpres, construisait des chalets à Pra-Loup, Chamrousse, entre autres », précise Cédric Mercier, le directeur général de Vêpres. Des chalets de montagne à la salle propre, il y a un fossé, que l’installation du CEA dans l’agglomération grenobloise a aidé à franchir, dès la fin des années 60. Le centre de recherche du Commissariat à l’énergie atomique a généré une demande très spécifique amorçant la réelle mutation vers une offre dédiée à la salle propre, qui vivait à l’époque ses balbutiements. Au début des années 80, Vêpres Constructions a ainsi complètement basculé son activité vers la salle propre, « boosté » également dans les années 90 par la présence en Isère de STMicroelectronics. Vêpres déploie aujourd’hui son offre en deux volets: à la fois comme activité de service mais aussi comme contractant général capable de mener des chantiers par lot ou tous corps d’état. « Actuellement, sur un chantier de conception de salles propres, nous sommes capables de traiter la totalité des lots », souligne Cédric Mercier. L’activité de modification et d’entretien des salles propres représente son activité principale avec des clients provenant de secteurs variés allant de l’électronique à la pharma. « Pour le poids de ces différents secteurs, cela dépend des années et des chantiers en cours, notre dernier chantier avec Fareva a,par exemple, « boosté » le secteur pharma dans notre chiffre d’affaires », résume Cédric Mercier qui constate par ailleurs que tous les feux sont au vert sur l’activité santé: « la croissance est clairement plus forte qu’avant ». Dans les activités récentes, la société Vêpres a ainsi récemment terminé un chantier pour Amplitude, un fournisseur de prothèses médicales, à Valence (Drôme). Au total près de 130 m2 de salles blanches ont été réalisées. Des travaux menés avec une contrainte de temps particulièrement importante: « ce chantier a nécessité 4 à 6 semaines d’études avant de lancer les commandes et la réalisation proprement dite dure ensuite
trois mois ». Le directeur général souligne la principale difficulté dans le calendrier du chantier :
la gestion des approvisionnements des produits et équipements qui constituent la salle propre, des options qui dépendent du choix des clients. Au sujet des nouvelles dynamiques économiques dans la région, le directeur général se veut positif: « Nous sommes dans une dynamique économique plutôt bonne ».


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Pharma
A la une sur Pharma

Effectuer une recherche


A suivre dans l'actualité

Vaccins
Traçabilité
Stratégie
Réglementaires

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS