Une solution globale pour mettre en place la sérialisation

Le 20 juin 2017
* Mots clés : 
Adents Pilot facilite la sérialisation sur les lignes de conditionnement.
Adents Pilot facilite la sérialisation sur les lignes de conditionnement.
©Adents

L’éditeur français de logiciel Adents déploie ses solutions au niveau des lignes de conditionnement. L’objectif : permettre aux entreprises du monde pharmaceutique d’opérer rapidement et facilement la bascule vers la sérialisation. La sérialisation arrive à grand pas. En février 2019, l’ensemble des lignes de conditionnement devront être équipées pour assurer un marquage unique de chaque boîte de médicament. « Les industriels du secteur ont bien compris que si leur système d’information n’était pas au niveau, ça ne marchera pas » constate Christophe Devins, p-dg et co-fondateur d’Adents. L’entreprise française, qui compte à peine 10 ans d’existence, fournit une solution de sérialisation et met volontiers en avant la compatibilité de son logiciel, qui s’installe directement sur le serveur client, avec les équipements et l’ERP déjà en place. Le logiciel est standard et identique pour tous les clients installés par Adents, ce qui facilite la maintenance et les mises à niveau. Au sein de son siège de Massy, dans l’Essonne (91), Adents a reconstitué une ligne de conditionnement pour faire la démonstration de son logiciel, qui se déploie sur plusieurs niveaux : « Notre logiciel Seriza est composé d’une partie sur les lignes, Adents Pilot, au contact avec les opérateurs et d’une partie à l’échelle de l’usine, Adents supervisor, accessible par exemple aux responsables qualité », précise Chafik Boukouiren, ingénieur chez Adents, qui actionne avec aisance Adents Pilot depuis un écran tactile.

Une solution qui s’intègre aux équipements en place

A l’échelle de l’opérateur, les actions possibles sont réduites pour éviter toute erreur humaine sur le process. « On s’appuie sur des expertises fortes en terme de design et d’ergonomie et l’on automatise au maximum pour faciliter l’expérience de l’utilisateur », indique Christophe Devins.  L’opérateur peut ainsi sélectionner la gamme de produits qu’il souhaite marquer et lancer la production (avec la possibilité de mettre en place une double validation avec signature électronique avant le lancement). Le logiciel supervise et interagit  ensuite avec les différents équipements qui composent la ligne : imprimantes, caméras de vérification, appareils d’éjection des boîtes non conformes, etc. pour assurer la sérialisation des produits. « On peut intégrer des évènements au logiciel, par exemple si l’on souhaite ajouter un équipement qui vérifie le poids des boîtes, tout cela se fait très facilement au niveau du système. Le logiciel centralise ces différentes étapes, il n’y a plus besoin d’agir sur chaque équipement, cela évite les erreurs de manipulation », résume Chafik Boukouiren. Au final, la boite ne franchit le contrôle que si elle a validé une liste de paramètres, préalablement définis par l’utilisateur. A l’échelle du serveur, au niveau du site de production, Adents supervisor, permet d’avoir accès à un tableau de bord et de configurer l’ensemble des paramètres de sérialisation sur les lignes de conditionnement. « Le logiciel peut par ailleurs générer une multitude de rapports. Au démarrage, 4 types de rapports standards sont déjà fournis : un audit trail machine, un audit trail serveur, un rapport de production qui va préciser par exemple les causes d’éjection des boîtes et un rapport d’agrégation » souligne Chafik Boukouiren. C’est également au niveau d’Adents supervisor que vont se faire la configuration et la génération de codes unitaires, selon les obligations réglementaires ou les besoins clients. La configuration des lignes, des périphériques et des masques d’impression permet un important gain de temps. « Si l’on veut produire par exemple pour plusieurs pays, avec des marquages différents, le temps entre chaque lot est considérablement réduit. Au niveau des périphériques, si notre client change une imprimante sur sa ligne, il peut simplement sélectionner sur le logiciel le nouveau matériel installé et reprendre sa production » cite en exemple Chafik Boukouiren. Le logiciel permet également de visualiser un rapport d’agrégation qui donne accès à la composition des différentes palettes conditionnées. L’ingénieur d’Adents souligne également la simplicité d’utilisation : « Nous organisons des formations sur site pour le logiciel, cela se fait en deux demi-journées généralement, nous mettons également à disposition de nos clients une plateforme d’assistance ».


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Pharma
A la une sur Pharma

Effectuer une recherche

Article extrait d'Industrie Pharma Magazine

Le 1er magazine de la chimie fine et du process pharmaceutique

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Vaccins
Traçabilité
Stratégie
Réglementaires

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS