Un an de partenariat pour Lyonbiopôle et le CENS

Le 22 décembre 2017 par L.H.

C'était il y a presque un an. Début 2017, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes Lyonbiopôle et le Centre européen pour la nutrition et la santé (CENS) signaient un partenariat pour dynamiser le développement économique et l'innovation scientifique et médicale. En cette fin d'année, les dirigeantes de ces deux structures ont fait un premier bilan de cette collaboration. « Concrètement, ce partenariat a débouché sur le recrutement d'une personne dédiée donnant la capacité aux deux organisations de travailler ensemble sur des axes stratégiques communs. Nous avons également élaboré une cartographie des compétences et des grands sujets d'intérêt en Nutrition-Santé en Auvergne-Rhône-Alpes », a déclaré Florence Agostino-Etchetto, directeur général de Lyonbiopôle, avant de souligner la complémentarité des expertises des deux structures. Une complémentarité que Martine Laville, présidente du CENS, confirme : « Nous apportons à Lyonbiopôle notre expertise, une ouverture vers le réseau clinique et académique de la Nutrition-Santé et notre connaissance du secteur agroalimentaire. Lyonbiopôle nous apporte sa connaissance du tissu régional et des partenariats académiques et industriels ». Cette synergie s'est notamment illustrée lors des Journées collaboratives, événement phare de l'animation scientifique de Lyonbiopôle qui a lieu tous les ans, en octobre. Au programme, cette année, deux tables rondes : la première sur les probiotiques et l'intérêt de moduler le microbiote intestinal, la seconde sur les liens entre nutrition et vaccination. L'occasion pour le CENS d'être mis en relation avec le tissu industriel du secteur, mais aussi d'intégrer parmi les participants de nouveaux acteurs venus de l'agroalimentaire ou des chercheurs du domaine. « En travaillant de manière concertée, les acteurs académiques, industriels et hospitaliers doivent faire émerger les projets de demain. Nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres », a ajouté Martine Laville. Dans cette même optique, une journée de travail et d'échanges est prévue, le 6 février 2018, sur la thématique des probiotiques et du microbiote intestinal. Si ce sujet revient souvent, c'est parce que « la Nutrition-Santé est une ligne de force sur le territoire Auvergne-Rhône-Alpes, notamment autour des microbiotes, prébiotiques et probiotiques », a indiqué Florence Agostino-Etchetto. Autre temps fort attendu pour le premier semestre 2018 : la mise en service du bâtiment de 6 000 m2 sur le site de l'hôpital Lyon-Sud (Pierre-Bénite, Rhône), où se regrouperont les équipes pluridisciplinaires du CENS ainsi que celles de l'Institut européen du lymphome (ELI) pour former un pôle nutrition-santé. La capitale de la gastronomie pourrait bien devenir celle de la nutrition.


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Pharma
A la une sur Pharma

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Vaccins
Traçabilité
Stratégie
Réglementaires

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS