Takeda va s'emparer de Shire pour 52 Mrds €

Le 14 mai 2018 par Laura Hendrikx
* Mots clés :  , ,

Le laboratoire japonais va mettre la main sur le Britannique Shire pour un montant de 52 Mrds €, ce qui lui permettra de se renforcer dans les aires thérapeutiques de la gastro-entérologie, de l'oncologie et des neurosciences tout en élargissant son empreinte géographique.

Shire a finalement dit oui à Takeda. Pas moins de cinq offres ont été nécessaires pour que le laboratoire britannique accepte d'être racheté par le Japonais. En avril, ce dernier a essuyé trois refus pour ses offres à 41 milliards de livres sterling, 43 Mrds £ puis 44 Mrds £. Il a ensuite fait une quatrième offre le 20 avril, à 45 Mrds £, qui a été relevée à 46 Mrds £ (52,5 Mrds €), le 24 avril (CPH n°841). Le 8 mai, les deux groupes ont annoncé avoir conclu un accord sur les conditions de cette offre pour l'acquisition par Takeda de la totalité du capital en actions ordinaires de Shire pour un montant de 30,33 $ par action. La transaction a été approuvée par les conseils d'administration des deux sociétés, et devrait être clôturée au premier semestre de l'année civile 2019. Pour financer cette opération, Takeda a souscrit à un prêt de 30,85 Mrds $. Il s'agit de l'une des plus importantes opérations de fusion et acquisition dans l'industrie pharmaceutique mondiale. C'est également le plus gros rachat de l'histoire de Takeda, qui s'attend à ce que les synergies de coûts avant impôt récurrentes pour le groupe combiné atteignent un taux courant d'au moins 1,4 Mrd $ par an, d'ici à la fin du troisième exercice suivant la conclusion de l'acquisition.

Une présence géographique renforcée

« Le pipeline et le portefeuille de produits hautement complémentaires de Shire, ainsi que ses employés expérimentés, accélèreront notre transformation pour devenir un Takeda plus fort. Ensemble, nous serons un chef de file de la fourniture de traitements ciblés dans les domaines de la gastro-entérologie, des neurosciences, de l'oncologie, des maladies rares et des thérapies dérivées du plasma », a déclaré le Français Christophe Weber, p-dg de Takeda depuis 2015 (CPH n°709). Cette opération, qui survient un mois après l'annonce du rachat de la branche Oncologie de Shire par le Français Servier pour 2,4 Mrds $ (CPH n°841), va en effet permettre au groupe de se renforcer dans les aires thérapeutiques prioritaires que sont la gastro-entérologie, l'oncologie et les neurosciences. Mais aussi de se déployer géographiquement, Shire étant présent dans une vingtaine de pays (CPH n°838), dont notamment les États-Unis. « Avec ce regroupement, Shire contribue à créer une société biopharmaceutique encore plus forte, avec un robuste portefeuille de projets de R&D et une empreinte mondiale élargie », a en effet souligné Susan Kilsby, présidente de Shire. Le portefeuille du Britannique bénéficiera, quant à lui, de la présence de Takeda sur les marchés émergents et au Japon. La société issue de ce regroupement aura donc une position dominante, à la fois aux États-Unis et au Japon. Son siège social sera basé au Japon, et elle continuera « d'étendre sa présence dans la R&D dans la région de Boston et d'avoir des implantations régionales majeures au Japon, à Singapour, en Suisse et aux États-Unis ». Takeda et Shire emploient respectivement 30 000 et 23 000 personnes. En 2017, le chiffre d'affaires de Shire s'élevait à 14,4 Mrds $ (environ 12,1 Mrds €). Celui de Takeda était d'environ 10,5 Mrds € pour les neuf premiers mois de l'exercice 2017.


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Pharma
A la une sur Pharma

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Vaccins
Traçabilité
Stratégie
Réglementaires

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS