Servier progresse grâce à ses génériques

Le 13 février 2017 par H.B.
* Mots clés :  ,

Le laboratoire français a annoncé un chiffre d'affaires en hausse de 2,7 % pour l'année 2016 par rapport à l'exercice précédent. D'un total de 4 milliards d'euros, celui-ci se compose de 2,8 Mrds € pour les médicaments « princeps » de Servier, soit une baisse de 3,4 % par rapport à l'an passé, et d'1,2 Mrd pour l'activité de médicaments génériques du groupe, en hausse de 20 %. Le résultat net du groupe est de 188 M €, ce qui correspond à 5 % du chiffre d'affaires, précise Servier. Il était de 352 M€ en 2015. Servier maintient sa croissance grâce à l'internationalisation du groupe qui progresse : le chiffre d'affaires global hors France est monté à 3,1 Mrds €, en hausse de 8 %. La Chine et la Russie représentent chacune 8 % du chiffre d'affaires global, le Canada 5 % et l'Italie 3 %. La Roumanie, qui connaît la plus forte croissance, se place en cinquième position. La part du chiffre d'affaires France (médicaments Servier et génériques confondus) représente 22,5 % du chiffre d'affaires global, principalement portée par l'activité générique en hausse, alors que les médicaments princeps enregistrent un nouveau recul de 13,5 M€, à 205 M€, la progression en volume prescrit n'ayant pas réussi à compenser les baisses de prix. Malgré un bénéfice net en baisse, notamment à cause du coût d'un important plan social en France et de dépréciations au Venezuela, Servier préfère voir les choses du bon côté, en rappelant que la masse salariale France représente 50 % de la masse salariale monde du groupe. « Le groupe contribue ainsi pour 1 426 M€ à l'excédent de la balance commerciale française de la pharmacie », souligne le laboratoire. En 2016, Servier a conservé sa place de numéro 2 européen en cardiologie, derrière le Suisse Novartis. Notamment grâce aux médicaments leaders du groupe Coversyl, Diamicron, Daflon, Preterax et Vastarel, qui affichent en 2015-2016 une croissance de 5 %. Servier poursuit sa progression en oncologie, en doublant son chiffre d'affaires dans le domaine, à 7,6 M€. Le groupe a continué sa politique de partenariats, en a signé sept au cours des 18 derniers mois, notamment avec OSE Immunotherapeutics (CPH n°786), Pieris Pharmaceuticals ou encore Amgen en septembre (CPH n°772).


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Pharma
A la une sur Pharma

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Vaccins
Traçabilité
Stratégie
Réglementaires

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS