Pharmacie/Pierre Fabre va produire le Taxotère à Pau

Le 13 décembre 1999

Rhône-Poulenc Rorer (R-PR) et les Laboratoires Pierre Fabre ont signé un contrat de partenariat industriel portant sur la fabrication d'une partie du Taxotère, le médicament anticancéreux de Rhône-Poulenc Rorer. À partir de mars 2002, les Laboratoires Pierre Fabre assureront la répartition de la solution stérile de Taxotère en flacons sur leur site d'Idron, près de Pau. Ce site, qui produit la Navelbine, est agréé par l'autorité alimentaire et sanitaire américaine (FDA). Si R-PR avait dû construire ses propres unités de production du Taxotère, elles n'auraient été utilisables qu'en 2004. Le partenariat avec Pierre Fabre comprend également des recherches communes sur une chimiothérapie combinant le Taxotère et la Navelbine. Le Taxotère, deuxième médicament de Rhône-Poulenc Rorer dans le monde, est autorisé dans plus de 87 pays pour le traitement du cancer du sein et dans plus de 46 pour le traitement du cancer du poumon. En 1998, les ventes de ce médicament se sont élevées à environ 341 millions d'euros. Ses ventes pour cette année sont estimées à 488 Mè. " L'accélération des ventes du Taxotère et la possible accélération plus forte de ses demandes, nous a poussés à recourir à la sous-traitance ", a expliqué Bernard Dubois, directeur général des opérations industrielles monde de Rhône-Poulenc Rorer. La production, de deux millions de flacons cette année, devra passer à plus de cinq millions en 2004. De son côté, Pierre Fabre se retrouvait avec une surcapacité momentanée, suite au doublement de sa capacité de production de Navelbine à Idron. La matière première du médicament, extraite de feuilles d'if, est produite dans des usines au Mans, à Villeneuve-la-Garenne et à Vitry-sur-Seine, où les capacités sont suffisantes. Le contrat concerne un volume de " six millions de flacons de Taxotère entre mars 2002 et décembre 2005 ", a précisé B. Dubois. Ces flacons seront destinés aux marchés européen et américain. Les investissements nécessaires sur le site d'Idron représenteront 50 millions de francs pour les Laboratoires Pierre Fabre et 10 millions pour Rhône-Poulenc Rorer. Ils débuteront courant 2000. Ce contrat consacre " la reconnaissance du savoir-faire des Laboratoires Pierre Fabre" , s'est félicité leur vice-président, Jean-Luc Belingard. Les six millions de flacons représenteront " 30 000 heures de travail " sur le site d'Idron qui emploie vingt personnes, a indiqué Alain Sainsot, directeur du site. Anticancéreux de la famille des taxanes, le Taxotère est indiqué pour le traitement des cancers du sein et du poumon. Il fait aussi l'objet d'études pour d'autres types de cancers, par exemple ceux de la prostate, de la tête et du cou. Rhône-Poulenc Rorer compte déposer des demandes dans les prochaines années pour cet élargissement des prescriptions, qui pourrait lui permettre de maintenir une croissance de 30 % à 40 % de son chiffre d'affaires.


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Pharma
A la une sur Pharma

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Vaccins
Traçabilité
Stratégie
Social

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

 Publicité  Pour nous contacter  Conditions générales d’utilisation  RSS