Les dispositifs connectés arrivent à maturité sur un marché en pleine croissance

Le 01 janvier 2017 par NICOLAS VIUDEZ

Les dispositifs de santé connectée se sont multipliés ces dernières années, offrant des solutions nouvelles pour accompagner le patient. Plus simples à utiliser, plus efficaces et robustes, ces dispositifs visent désormais à conquérir de nouveaux publics.

Avec la généralisation des Smartphones, les dispositifs de santé connectée ont rapidement fait leur apparition dans le paysage de l'industrie pharmaceutique. Ils prennent la forme de dispositifs intégrés tout-en-un ou d'add-on qui viennent s'ajouter à un dispositif conventionnel (voir par ailleurs l'encadré sur le Datapen et Easylog). Un marché en plein boom à l'image des investissements en e-santé qui devraient atteindre 410 milliards de dollars en 2022, selon le cabinet d'études Grand View Research. Ce chiffre englobe les investissements sur les dispositifs pharmaceutiques mais également les équipements plus orientés vers le grand public comme les bracelets d'activité et les capteurs connectés.

Loin d'être des gadgets surfant sur cette tendance, les dispositifs connectés ont pour ambition d'accompagner le patient tout au long de son traitement. « Le dispositif connecté offre plusieurs avantages : il sécurise la prise du médicament, permet de s'assurer que l'administration soit conforme à la notice d'utilisation et il facilite également l'observance », explique Éric Dessertenne directeur général délégué de Biocorp, société française spécialisée dans le développement de ces dispositifs. « Concrètement, sur un médicament injectable, le dispositif connecté permet de donner en temps réel toutes les instructions d'usage, on peut ainsi rappeler au patient le geste précis à adopter ou la durée d'administration du produit. Un signal sonore ou visuel lui indique, par exemple, lorsqu'il peut arrêter l'injection. »

Le dispositif connecté contribue ainsi à l'éducation thérapeutique du patient sur des modes d'administration complexes, pour lesquels le patient peut avoir tendance à ne plus répéter les gestes appris au démarrage de son traitement. En complément de cette aide, le dispositif connecté agit comme une mémoire vivante en sauvegardant chaque donnée importante. Sur le long terme, il facilite le suivi et peut être un outil utile au dialogue avec le personnel soignant.

En dehors des intérêts pour les patients, ces applications présentent par ailleurs de réelles opportunités pour les laboratoires pharmaceutiques. Le développement de dispositifs connectés permet ainsi « d'apporter une solution différente par rapport à l'offre de la concurrence », souligne le dirigeant de Biocorp. Dans le cadre d'études cliniques, il facilite également la collecte des données. « Par ces solutions, ils peuvent suivre le déroulé de leur étude et avoir un suivi direct sur l'administration d'un médicament avec date et heure par patient », ajoute-t-il.

 

Les maladies chroniques en première ligne

 

Gestes répétitifs et besoin de suivi au quotidien ont fait des maladies chroniques la cible prioritaire pour les outils connectés. Le diabète, les troubles nécessitant la prise d'hormones de croissance ou, plus récemment, l'asthme sont autant de pathologies qui ont vu se développer des applications.

« On peut désormais transformer un simple stylo injecteur d'insuline en appareil connecté, le dispositif va ainsi récupérer la date et l'heure de l'injection », précise Éric Dessertenne. Sur une pathologie nécessitant des inhalations, l'appareil peut aller encore plus loin « en vérifiant, par exemple, que le patient a correctement inhalé au moment de la pulvérisation du produit ».

D'autres maladies chroniques qui nécessitent un suivi important devraient également bénéficier prochainement de ce type de solutions. « À l'avenir, on peut aussi envisager de voir des solutions dans le domaine de l'ophtalmologie, ou dans les traitements de la maladie de Parkinson », détaille le dirigeant dont la société a récemment noué un partenariat avec le laboratoire Aguettant et son stylo d'apomorphine auto-injectable Apokinon, utilisé dans la maladie de Parkinson.

 

Simplifier l'usage et garantir la sécurité des données

 

Sur des pathologies qui touchent parfois majoritairement les personnes âgées, la nécessité de simplifier les dispositifs se révèle indispensable. « Contrairement à une idée reçue, corrige Éric Dessertenne, les personnes âgées ne sont pas les dernières à demander des dispositifs connectés ! On travaille cependant à faciliter le transfert des données via un Smartphone ou une tablette, il n'est pas question pour l'utilisateur de se plonger dans les paramètres de son appareil pour le rendre efficace. ». Pour l'avenir, les industriels et laboratoires partagent une volonté de développer ces équipements vers de nouveaux publics « On cherche en permanence à améliorer les outils existants pour les rendre plus simples à utiliser, plus robustes et accessibles au plus grand nombre », poursuit-il.

L'objectif des fabricants est de faciliter l'usage de ces appareils mais aussi de garantir la sécurité des données qui transitent par ces technologies. « On pense que l'adoption de ce type de dispositif passera par des solutions qui vont rassurer l'utilisateur », conclut le directeur général délégué de Biocorp, avant de se montrer rassurant : « On doit assurer à l'utilisateur que les informations mesurées par son appareil resteront confidentielles, nous avons intégré cette problématique dès l'origine en acquérant une structure spécialisée qui appartenait à une filiale locale d'Orange et qui s'occupe exclusivement du traitement des données de santé qu'on génère ». Des garanties qui devraient permettre aux dispositifs connectés de s'inscrire dans les habitudes des patients.

 

« Les personnes âgées ne sont pas les dernières à demander des dispositifs connectés » (éric Dessertenne)

 

BIOCORP

Créée en 2004 à Issoire (près de Clermont-Ferrand), Biocorp est une société française, labellisée BPI « Entreprise innovante » et spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d'administration de médicaments innovants. Avec plus de vingt ans d'expérience, plus de 30 M d'unités produites chaque année et 12 familles de brevets, Biocorp est un acteur reconnu du secteur au coeur de l'évolution des systèmes de délivrance avec des solutions qui répondent aux nouveaux besoins des patients. La société compte 44 collaborateurs. Biocorp est cotée sur Alternext depuis juillet 2015. Ses dispositifs connectés phares Datapen et Easylog ont été récompensés lors des salons Pharmapack 2015 et 2016. Cette année, Biocorp revient sur le salon pour y présenter Inspair, un dispositif d'inhalateur connecté.

DEUX EXEMPLES DE DISPOSITIFS CONNECTÉS : DATAPEN ET EASYLOG

Easylog est un capteur intelligent qui transforme tous les dispositifs d'administration, réutilisables et jetables, en dispositifs connectés et communicants. Connecté à une application mobile sécurisée, Easylog collecte automatiquement les données relatives aux injections, propose des rappels sur les moments d'administration du médicament, des alertes en cas de risque de double injection, et donne accès à un historique de données et un carnet de suivi. Le Datapen est un stylo injecteur réutilisable connecté à une application mobile, conçu pour le traitement des maladies chroniques. Il est compatible avec les cartouches standard du marché. Chaque injection est enregistrée et les données sont transférées en temps réel à une application mobile de suivi du traitement grâce à la technologie Bluetooth.


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Pharma
A la une sur Pharma

Effectuer une recherche

Article extrait d'Industrie Pharma Magazine

Le 1er magazine de la chimie fine et du process pharmaceutique

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Vaccins
Traçabilité
Stratégie
Réglementaires

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS