Le Leem veut réconcilier les Français avec les vaccins

Le 15 septembre 2013 par A.D.
* Mots clés :  ,

« Malgré les efforts des pouvoirs publics opérés ces dernières années, les campagnes de communication mises en place et les objectifs de taux de couverture vaccinale fixés par vaccin, les taux de couverture vaccinale ne progressent pas ».

C'est à partir de ce constat que le Leem a émis 16 propositions afin de soutenir « les actions du programme d'amélioration de politique vaccinale ». Ces propositions se déclinent autour de « sept objectifs majeurs », selon le Leem. A commencer par des objectifs portant sur la communication : combattre les préjugés sur la vaccination par des actions engagées et engageantes en matière de prévention vaccinale ; faciliter les modalités d'accès à l'information et à la vaccination, adapter la communication sur les vaccins en fonction du profil sociologique des acteurs du système de santé ; valoriser l'expertise des industriels en matière d'information et de communication. Le Leem suggère notamment la mise en place « d'actions d'informations, d'éducation pédagogique et de sensibilisation sur le médicament ».

Si les industriels du médicament entendent lutter contre la méfiance de la population par des actions de communication, ils veulent également travailler sur la position de la France en terme de R&D et de production sur le plan mondial. Les trois derniers objectifs sont donc de : développer les atouts de la France en matière de recherche ; créer les conditions propices au maintien d'une production forte sur le territoire ; et garantir un environnement réglementaire adapté aux spécificités des vaccins. « 90 % de la production de vaccins se fait en Europe qui compte 60 % des projets d'investissements mondiaux en recherche. 20 % des vaccins commercialisés mondialement sont issus de la production ou de la recherche française », indique Serge Montero, vice-président et directeur général de Sanofi Pasteur MSD. Le Leem recense ainsi 8 sites de production de vaccins humains et vétérinaires sur le territoire, représentant plus de 5 000 salariés. L'organisation propose donc de « mettre en avant, dans le cadre du Conseil stratégique des industries de santé (CSIS), les acteurs de la R&D et de la production de vaccins, afin de développer une vision stratégique spécifique de la filière vaccin. Le Leem souhaite ainsi encourager la réflexion commune sur les conditions nécessaires au développement de la bio-production, le maintien voire l'ouverture de sites en France, ou encore le soutien à la capacité exportatrice du pays ». En matière de recherche, le Leem entend intégrer « un axe sur les enjeux spécifiques de la recherche sur les vaccins », lors de l'organisation d'un forum sur les essais cliniques industriels. L'organisation déplore en effet que « malgré son positionnement historique dans le domaine des vaccins, la France ne représente plus que 7 % des essais cliniques (contre 40 % aux États-Unis) ». Une part relativement faible alors que 175 vaccins sont en cours de développement, dont 26 en phase III, selon Serge Montero.


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Pharma
A la une sur Pharma

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Vaccins
Traçabilité
Stratégie
Social

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Conditions générales d’utilisation  RSS