L’article que vous souhaitez consulter est réservé
aux abonnés de Industrie Pharma Magazine


Le 02 février 2018 à 00h 00 par Laura Hendrikx
* Mots clés :  ,

Cancérologie : Le Leem dévoile ses propositions

Extrait : Cela ne fait aucun doute. Avec plus de 70 nouveaux traitements autorisés au cours des cinq dernières années, 1 800 molécules en cours de développement, 50 % des essais cliniques en France et 40 % des autorisations de mise sur le marché octroyées en Europe en 2016, il s'agit bel et bien d'une révolution thérapeutique dans le champ de l'onco-hématologie. Mais cette accélération de l'innovation pose un certain nombre de défis pour le système de santé actuel. Dans cette optique, le Leem a dévoilé, le jeudi 7 décembre, une plateforme de propositions. Aux yeux des entreprises du médicament, l'enjeu est triple : favoriser l'accès au traitement, améliorer le parcours de soin et stimuler la recherche française. « Nous devons mettre intégralement à plat le circuit d'évaluation et d'accès au marché du médicament. C'est un chantier que la France doit mener pour conforter son leadership en oncologie et son écosystème de recherche et de soins, et dans lequel, nous, industriels, sommes force de proposition et de concertation » , a déclaré Patrick Errard, président du Leem. Selon lui, le système actuel, bâti il y a 30 ans, n'est pas adapté à la révolution thérapeutique en cours. « Il y a eu une rupture de paradigme, mais pas de rupture systémique. » Pour Alain Livartowski, oncologue à l'Institut Curie, le délai entre la preuve d'efficacité et la diffusion du médicament est encore trop long. De plus, les autorisations de mise sur le marché sont demandées pour des traitements comportant de multiples autres indications possibles et les options d'associations ou séquences de traitement multiples remettent en cause les développements cliniques et l'évolution des prises en charge. Le Pr Alexander Eggermont, directeur général du Centre Gustave Roussy, souligne également le problème de confiance envers l'industrie pharmaceutique qui « ralentit le système et tue la compétitivité de la France dans ce domaine » , tout en réduisant l'accès à l'innovation. Une plateforme, 15 objectifs Anticiper et décloisonner. C'est ainsi que Jean-Christophe Barland, président du comité du cancer du...

comment lire l'article complet ?

Vous devez etre abonne a Industrie Pharma Magazine

Saisissez vos codes d'accès :



Abonnement 1 an

7 numéros + accès aux articles en ligne
+ Le spécial usines pharmaceutiques
+ Le guide des Achats de la Chimie, Parachimie et Pharmacie.

Je m’abonne

A la une sur Pharma

Article extrait d'Industrie Pharma Magazine

Le 1er magazine de la chimie fine et du process pharmaceutique

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Vaccins
Traçabilité
Stratégie
Réglementaires

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS