L’article que vous souhaitez consulter est réservé
aux abonnés de Industrie Pharma Magazine


Le 01 novembre 2017 à 00h 00 par NICOLAS VIUDEZ
* Mots clés :  , , ,

La réorganisation des stocks porte ses fruits pour UCB

Extrait : Les stocks ne se contentent pas d'occuper de l'espace dans les entrepôts, ils affectent aussi les résultats de l'entreprise. Avec la réduction de la profitabilité dans l'industrie pharma, la chasse au coût de fonctionnement est ouverte, comme ce qui a pu être fait dans le passé sur d'autres secteurs, telle l'industrie automobile. De nombreuses entreprises sautent le pas et se mettent à passer au crible leur « supply chain » , à l'image d'UCB. Avec comme objectif de réinvestir les économies réalisées vers la recherche et le développement. Le laboratoire belge a terminé récemment une opération innovante de réorganisation de sa gestion des stocks. Une mission de longue durée, menée avec le cabinet Resultance, spécialiste en amélioration de la performance et en conduite du changement. Des actions correctives qui auront mis deux ans à être finalisées avec, à la clef, une économie réalisée conséquente représentant plusieurs pourcents du stock. Un chemin qui commence par un constat : « Nous sommes partis du constat que notre inventaire était trop important. Cette observation venait en complément d'un besoin d'espace de stockage que l'on constatait dans l'organisation des magasins » , rappelle Bassirou Gning, responsable de l'optimisation des process pour UCB.   Évaluer la gestion des stocks   Face à ce constat, UCB a lancé un état des lieux, relativement simple, effectué pour mesurer l'efficacité du stock : « Au départ, nous avons établi un ratio entre les inventaires et les ventes, ce qui nous a permis de nous situer par rapport aux autres industriels » , précise Bassirou Gning qui constate : « on était clairement au-dessus du ratio moyen en termes d'efficacité » . Par la suite, UCB ne s'est pas contenté de cette première évaluation, mais a affiné son analyse en se focalisant sur les industriels avec une activité comparable, c'est-à-dire disposant d'une chaîne complète de production jusqu'au packaging. « Nous avons ensuite détaillé cet indicateur pour chaque gamme de produits et constaté des disparités de performance entre produits » , détaille Bassirou Gning qui poursuit : « Très vite, on a eu des discussions entre finances et opérationnels pour affiner cette évaluation et se demander ensuite si l'on avait les ressources en interne pour mener à bien cette réorganisation » . UCB a décidé d'avoir recours à un regard extérieur et a choisi de travailler avec le cabinet Resultance, séduit par le business-model du cabinet. « Nous nous engageons financièrement sur...

comment lire l'article complet ?

Vous devez etre abonne a Industrie Pharma Magazine

Saisissez vos codes d'accès :



Abonnement 1 an

7 numéros + accès aux articles en ligne
+ Le spécial usines pharmaceutiques
+ Le guide des Achats de la Chimie, Parachimie et Pharmacie.

Je m’abonne

A la une sur Pharma

Article extrait d'Industrie Pharma Magazine

Le 1er magazine de la chimie fine et du process pharmaceutique

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Vaccins
Traçabilité
Stratégie
Réglementaires

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS