Euroairport candidat à la certification CEIV Pharma

Le 15 avril 2017 par À Bâle-Mulhouse, Nicolas Viudez
* Mots clés :  , ,

Face à des réglementations de plus en plus exigeantes, les acteurs de la logistique adaptent leurs solutions et leurs certifications. Illustration à l'aéroport de Bâle-Mulhouse qui postule pour une certification dans le transport aérien des produits de santé.

Les chariots transpalettes vont et viennent en un ballet bien réglé dans le vaste hangar consacré au fret de l'aéroport de Bâle-Mulhouse. C'est d'ici, au carrefour de trois frontières, que part une partie de la production des géants suisses de la pharmacie tels que Roche et Novartis. Un aéroport choisi par le transporteur Heppner pour organiser une journée dédiée au transport aérien des produits de santé. Un événement qui rassemblait des représentants des différents acteurs du secteur : Air France -KLM-Martinair Cargo, IATA, et Euroairport qui gère l'aéroport international de Bâle-Mulhouse. La gestion des températures et les enjeux liés à la certification se sont rapidement installés au coeur des discussions. « On va vers des pratiques de plus en plus sécurisées », résume Thibault Floquet, directeur du département overseas d'Heppner. Un enjeu important pour l'entreprise française puisque le transport des produits de santé représente le 1er marché du groupe en terme de chiffres d'affaires. « Nous allons ainsi déployer dans notre réseau la gestion du 15-25 pour que nos clients puissent faire l'analyse des températures », précise Gérard Palazzo, directeur produit santé chez Heppner.

Éviter les coups de chaud sur les produits transportés

« Le nombre de produits sortis du marché à cause d'excursions de température représente un coût important », souligne Andréa Grüber, senior manager special cargo de l'International Air Transport Association (IATA, l'association professionnelle mondiale de l'industrie aérienne). L'IATA estime ainsi entre 2,5 et 12,5 milliards de dollars les pertes liées à cette problématique, sur un marché global de 300 milliards par an ! Fort de ce constat et de la croissance moindre du transport aérien en comparaison avec le transport maritime, l'organisation a contribué à l'émergence d'une certification dans le transport aérien de médicaments : CEIV Pharma. Une certification qui veut faire office de référence dans la jungle des différentes réglementations. « Nous avons établi un groupe de travail au sein de l'IATA regroupant tous les intervenants en logistique, y compris les industriels de la pharmacie », précise Andrea Grüber qui poursuit : « nous avons ainsi établi un standard pour certifier la qualité des températures à chaque étape ». La certification CEIV Pharma intègre les réglementations et exigences nationales et internationales. Actuellement, 88 compagnies aériennes sont certifiées CEIV Pharma. Une certification complexe et difficile à obtenir puisque « jusqu'à aujourd'hui, aucune compagnie n'a passé le pré-audit sans écart », admet Andrea Grüber. La compagnie Air France-KLM-Martinair Cargo est justement une des compagnies certifiée CEIV Pharma. « En tant que compagnie aérienne, on doit être en conformité avec les bonnes pratiques de distribution », souligne Fabrice Panza, en charge de la logistique pharmaceutique chez Air France-KLM-Martinair Cargo. Les plateformes de Roissy et de Schiphol (Amsterdam, Pays-Bas) sont ainsi certifiées, de même que l'ensemble de ses lignes longs courriers. Air France-KLM s'attelle à diversifier ces solutions de maîtrise de la chaîne du froid en proposant des conteneurs à température contrôlée et des outils de mesure permettant de suivre les températures durant le transport. La certification CEIV Pharma s'applique également aux plateformes aéroportuaires comme l'a précisé Gian Carlo Alessi, directeur du département fret chez Euroairport à Bâle-Mulhouse. L'aéroport a en effet débuté son processus de certification CEIV en 2016 et espère pouvoir l'obtenir dès cette année. « Nous avons investi 40 millions d'euros dans un nouveau hall de 21 000 m2 pour développer notre activité de fret ». Un flux de produits de santé destinés à l'exportation pour 70 % et qui part dans le monde entier vers d'autres hubs tel que Dubaï, Moscou ou Séoul. D'ici peu, une partie de son entrepôt communiquera directement avec le tarmac, limitant ainsi les temps de stockage à l'extérieur et le risque d'excursions de températures. Le hall actuel dispose de capteurs pour s'assurer que la température des produits reste comprise entre 15 et 25 degrés. Dans l'espace du hangar, les cartons de médicaments couverts d'une bâche blanche, qui constitue une protection additionnelle contre le soleil, attendent d'être chargés. Ils partagent l'espace avec des conteneurs spécialisés : les envirotainers. Ces appareils sont rechargeables par une simple prise et offrent une température réglable de -20 à +20 degrés pour une durée allant jusqu'à 90 heures. « À l'avenir, nous souhaiterions aussi développer une plateforme spécifique pour les produits à 5 °C de température », précise Gian Carlo Alessi. Un enjeu de maîtrise du froid primordial pour l'avenir du fret aérien. L'émergence des biomédicaments et des traitements personnalisés devrait amener une évolution dans les produits transportés : des colis plus petits, plus nombreux avec un standard de température encore plus prononcé. De manière générale, ce marché des produits de santé à température contrôlée affiche une croissance double par rapport au marché global. Une évolution boostée par l'augmentation des besoins en insuline qui représente le premier produit transporté en volume.


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Pharma
A la une sur Pharma

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Vaccins
Traçabilité
Stratégie
Réglementaires

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS