AstraZeneca cède son Seloken à Recordati pour 300 M$

Le 29 mai 2017 par H.B.
* Mots clés :  ,

Le géant anglo-suédois a annoncé un accord avec l'Italien Recordati afin de lui céder les droits de commercialisation en Europe de Seloken (succinate de métoprolol ou tartrate de métroprolol) et de sa sous-marque Logimax (succinate de métoprolol et félodipine). Ces deux traitements sont utilisés contre l'hypertension, l'angine de poitrine et l'insuffisance cardiaque. Dans le cadre de cet accord, le Britannique recevra 300 millions de dollars (266 M€) de la part de Recordati à la finalisation, puis des royalties équivalentes à un pourcentage à deux chiffres du montant des ventes, a précisé AstraZeneca. Ce dernier continuera d'assurer la fabrication et la livraison du produit à Recordati dans le cadre d'un accord d'approvisionnement. AstraZeneca poursuivra par ailleurs la commercialisation de ces produits en dehors de l'Europe, puisqu'il en conserve les droits pour les autres régions du monde. « Cet accord nous permet de concentrer nos ressources afin d'apporter de multiples nouveaux médicaments aux patients », explique Mark Mallon, vice-président exécutif en charge de la stratégie du portefeuille et des produits mondiaux d'AstraZeneca. « L'expertise de Recordati en matière de maladies cardiovasculaires et de force de vente en Europe contribuera à élargir le potentiel commercial des marques Seloken, qui sont considérées comme des produits matures pour AstraZeneca », a-t-il ajouté. En 2016, les ventes de la gamme Seloken ont représenté 110 M$ en Europe, détaille le laboratoire anglo-suédois, indiquant que la transaction devrait être finalisée au 2e trimestre 2017. C'est le second médicament « mature » qu'AstraZeneca cède depuis le début de l'année, signe que le laboratoire a bien l'intention de réorienter ses priorités vers le lancement de traitements innovants. En avril dernier (CPH n°797), AstraZeneca a cédé les droits de commercialisation aux États-Unis et au Canada de son Zoladex, un traitement contre les cancers du sein et de la prostate, à l'Américain TerSera Therapeutics, pour au moins 250 M$.

Collaboration technologique avec Genomic Vision

La société spécialisée dans les tests de diagnostic moléculaire Genomic Vision a annoncé la signature d'un accord de collaboration technologique avec AstraZeneca dans le cadre de la recherche de nouveaux traitements anticancéreux. Ce partenariat comprend notamment l'adoption par AstraZeneca de la plateforme de peignage moléculaire FiberVision de Genomic Vision, qui lui permettra d'évaluer le rôle des inhibiteurs de la tyrosine kinase WEE1 sur les cellules cancéreuses et la réparation des dommages subis par l'ADN. Les éléments financiers de cette collaboration demeurent confidentiels.


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Pharma
A la une sur Pharma

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Vaccins
Traçabilité
Stratégie
Réglementaires

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS