Une REP en roue libre ?

Le 26 mai 2014 par Henri Saporta
* Mots clés :  Environnement

Partagez l’info :

envoyer à un ami


En charge des pneumatiques usagés, Aliapur ne veut pas du modèle Eco-Emballages. -

Les oreilles d'Eco-Emballages ont dû sérieusement siffler le jeudi 22 mai ! En charge du recyclage des pneus usagés, Aliapur fêtait ses dix ans. "Nous sommes fiers de pouvoir affirmer qu’aujourd’hui, chaque pneu déclaré mis sur le marché est retraité dans le respect de l’environnement. Ceci est une réalité depuis la création d’Aliapur et sa mise en route effective en mars 2004. Ce sont ainsi plus de 400 millions de pneus usagés qui ont été collectés et traités entre 2004 et 2013 conformément au décret du 24 décembre 2002", a souligné, à cette occasion, Eric Fabiew, le directeur général de l'entreprise créée par Bridgestone, Continental, Dunlop Goodyear, Kléber, Michelin et Pirelli. Mais cet anniversaire a aussi été l'occasion pour les dirigeants de rappeler qu'ils refusent absolument d'entrer dans le modèle de responsabilité élargie du producteur (REP) incarné, depuis 20 ans, par Eco-Emballages qui est charge de la valorisation des emballages ménagers au titre du décret du 1er avril 1992. Peu satisfaits du manque de résultats d'Aliapur et de France Recyclage Pneumatiques (FRP), des députés souhaitent, dans le cadre de la discussion du projet de loi relatif à l'économie sociale et solidaire (ESS), faire entrer les deux structures dans le modèle des éco-organsimes agréés afin que l'Etat puisse imposer, au travers d'un cahier des charges, des objectifs précis.

 

 

Amendements

Par le biais d'amendements déposés en première lecture par le groupe écologiste mais aussi par le gouvernement, ces députés souhaitent notamment que le recyclage prenne le pas sur l'incinération. La Fédération nationale des artisans de l’automobile (Fnaa) soutient la démarche. Mais Aliapur souligne qu'Eco-Emballages n'a toujours pas atteint en 2014 son objectif de recyclage de 75% - initialement fixé pour 2012 - tandis que les placements hasardeux dans les paradis fiscaux n'ont pas été vraiment sanctionnés. Comme l'agrément n'a pas permis d'éviter ces dérapages plus ou moins contrôlés, il y a sans doute mieux comme modèle, estime, en substance, Aliapur. Ambiance, ambiance…       

 


Recherches liées

rep

Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus