Nord Package veut protéger les PCR

Le 17 décembre 2013 par Genevieve Hermann
* Mots clés :  Matériaux, Papier, Carton ondulé, Carton plat, Environnement, Réglementation

Partagez l’info :

envoyer à un ami


L'association dénonce les tensions sur l'approvisionnement en papiers et cartons récupérés. -

La question n’est pas nouvelle… Et, à l'heure de l'économie circulaire, en s'opposant à la demande de la Commission européenne de sortir les papiers et cartons récupérés (PCR) du statut de déchet, le Parlement européen a récemment démontré qu'elle était prise très au sérieux. En effet, en France, les cartonniers indépendants doivent parfois faire face à une pénurie de matières premières issues de tri et de la collecte des emballages ménagers comme des déchets industriels banals (DIB) ; les papiers et cartons récupérés (PCR) dont ils ont besoin pour fabriquer notamment du papier pour ondulé (PPO) partent en masse au plus offrant, souvent à l’étranger et à des prix qui fluctuent fortement. "Nous estimons les besoins de la filière papetière du Nord-Pas-de-Calais à 500 000 tonnes par an de PCR. Or dans un rayon de 150 km autour de Lille et de Saint-Omer, nous disposons d’un gisement annuel supérieur à 2 millions de tonnes. Nous ne devrions donc pas rencontrer de problème d’approvisionnement. Pourtant, il n’en est rien. Nos membres doivent souvent faire jusqu’à 200 km de route pour couvrir leurs besoins", dénonce Marc Serieys, directeur général de Nord Package. Née en 2010, cette association compte dix papetiers et cartonniers locaux dont Sical (Rossmann), Stora Enso et Cartonneries Gondardennes (CGW), le recycleur Deroo Recyclage, la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) Grand Lille, la Région Nord-Pas-de-Calais, le Centre technique du papier (CTP) ou encore l’Union nationale de l'imprimerie et de la communication (Unic). 

 

Variations

Les variations du cours des PCR sont parfois très brutales. Il y a plus d’un an, le prix d’achat est passé en quelques jours d’une centaine d’euros à près de 160 euros la tonne. "Et impossible de répercuter cette augmentation sur nos produits finis", souligne Bertrand Helle, directeur général des Cartonneries de Gondardennes et président de Nord Package. Aussi l’association voudrait-elle imposer les circuits courts pour pérenniser l’approvisionnement de ses papetiers locaux. Mais comment imposer une règlementation donnant priorité au recyclage local et allant à l’encontre de la libre concurrence ? "En s’appuyant sur des critères environnementaux", répond Bertrand Helle. Pour disposer d’arguments convaincants, son association a commandé aux cabinets Quantis, Ageco et EY une étude conjointe d’analyse du cycle de vie (ACV) du circuit de recyclage des papiers et cartons qui démontre l’intérêt d’une valorisation en circuit court d’un point de vue environnemental, en particulier une diminution de l’empreinte carbone, et d’un point de vue sociétal avec la pérennisation d’une filière qui génère 7000 emplois directs en Nord-Pas-de-Calais. Les résultats de cette étude sont attendus pour la fin du deuxième trimestre 2014. 

 

Impôts

"La filière de récupération doit son existence à une réglementation imposée. Ce sont les impôts des contribuables français qui la financent. Mais, une fois que les papiers cartons ont été récupérés et triés, ils deviennent des matières premières secondaires et leurs débouchés n’obéissent plus qu’aux lois du libre marché. Il y a là quelque chose qui cloche", tient à ajouter le directeur général de Nord Package. Les arguments qui sortiront de l’étude en cours sauront-ils convaincre de l’intérêt de revoir le dispositif actuel ? Rendez vous au printemps 2014.

 

Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus