Manuel Valls et Arnaud Montebourg en visite chez Stäubli

Le 21 mai 2014 par Tiziano Polito
* Mots clés :  Robots

Partagez l’info :

envoyer à un ami


photos©Benoit GRANIER/Matignon.

Le Premier ministre et le le ministre de l’Economie, du redressement productif et du numérique se sont rendus le 12 mai dernier à Faverges (Haute-Savoie) chez le constructeur de robots. -

La France doit prendre le virage de la robotique. Les initiatives ne manquent pas, en tout cas, qui poussent les industriels, et notamment les PME, à se doter de ces équipements. Elles nous viennent autant des fédérations professionnelles, syndicat des machines et technologies de production (Symop) en tête, que des pouvoirs publics. Car l'Hexagone est en retard par rapport à ses homologues européens : moins de 35 000 robots de production installés en France contre plus de 150 000 en Allemagne et près de 65 000 en Italie. D'aucuns estiment même que le taux d’emplois industriels serait directement lié au taux d'équipement en robots d'un pays. Qu'à cela ne tienne, la robotisation fait justement partie des 34 plans de la nouvelle France industrielle, et plus particulièrement du projet "Usine du futur", mis en place par le gouvernement actuel.

 

Seul roboticien français

Dans le cadre de cette action, le Premier ministre Manuel Valls et le ministre de l’Economie, du redressement productif et du numérique Arnaud Montebourg se sont rendus le 12 mai dernier, à Faverges (Haute-Savoie), où est implanté Staübli qui se déclare comme le seul constructeur à "concevoir, usiner et fabriquer ses robots en France". La société, à capitaux suisses, fabrique des robots à 4 et 6 axes depuis 1989. Le chef du gouvernement et son ministre sont persuadés que la relance de l'industrie passe par la modernisation de l'outil de production et donc par la robotisation, mais avec l'homme au centre. Ils ont profité de ce déplacement pour visiter les ateliers et discuter avec les salariés. Manuel Valls a choisi de citer Stäubli en exemple car cette entreprise « forme une famille, une force commune. C'est une belle illustration que nous voulons pour notre pays ». Il a également souligné qu’elle était « un pilier du plan. Nous voulons créer une usine d'excellence ». Arnaud Montebourg, pour sa part, a évoqué le potentiel de la robotisation pour les PME françaises : « Nous observons qu'à chaque fois que des gains de productivité ont été réalisés grâce à la robotisation, dans les entreprises, les emplois ont immédiatement augmenté. Le robot est l'ami et non l'ennemi de l'emploi ». Certains robots Stäubli comme le TP80 (photo ci-dessous) sont employés dans le secteur de l'emballage, pour des applications de pick-and-place.

 

                               


Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus