Le "zéro déchet" en ligne de mire

Le 10 septembre 2014 par Henri Saporta
* Mots clés :  Environnement

Partagez l’info :

envoyer à un ami


Le ministère de l’Écologie a lancé le 31 juillet dernier un appel à projets intitulé "Territoires zéro gaspillage zéro déchet". -

Dans le cadre du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte présenté en conseil des ministres le 30 juillet, le ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie a lancé le 31 juillet dernier un appel à projets intitulé "Territoires zéro gaspillage zéro déchet" piloté par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe). L’objectif est d’engager vingt territoires "dans une démarche exemplaire et participative de réduction, réutilisation et recyclage de leurs déchets". Soutenus par l'Ademe, les lauréats bénéficieront d'un soutien financier pour la réalisation d’une étude de faisabilité concernant des projets tels que l'élargissement des consignes de tri à l'ensemble des emballages en plastique ou encore la mise en place d'une fiscalité incitative. Les collectivités doivent se manifester avant le 26 septembre. Le 14 novembre, un jury retiendra les vingt "Territoires zéro gaspillage zéro déchet" qui seront présentés le 19 décembre. La ville de San Francisco (Californie) aux États-Unis s'est engagée en 2002 à parvenir au "zéro déchet" en 2020. Comme le montre le blog Défi Zéro Déchet ou la page "zéro déchet" du site "Un truc par jour", ce défi est d'actualité.

 

Prévention

Lors de sa conférence de presse de rentrée le 4 septembre, Ségolène Royal a souligné que 83 collectivités avaient déjà déposé un dossier. Parmi les actions engagées figure "un programme de prévention" publié le 28 août, qui rassemble l’ensemble des bonnes pratiques en matière de réduction de la production de déchets, conformément à l’objectif "zéro gaspillage", tandis qu'un pacte "zéro déchet alimentaire", à venir, "traduit une ambition nationale pour le tri et la valorisation des biodéchets". Un autre appel à projets a d'ailleurs trait à la construction de 1500 méthaniseurs en trois ans. La méthanisation permet notamment de valoriser les déchets fermentescibles et les emballages compostables. Ce volet tourné vers les énergies renouvelables vise "à améliorer le traitement des déchets organiques en mobilisant les acteurs locaux pour atteindre le rythme de 40 nouveaux projets par mois" contre 10 aujourd’hui. Ségolène Rotal a rappelé que le dossier "Environnement Santé" était prioritaire et pris date pour la conférence environnentale de la fin de l'année (Cop 21). Le ministère cite le rapport "Environnement d’aujourd’hui, santé de demain" de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui estime ainsi à environ 15% les pertes de santé liées à l’environnement dans les pays d’Europe de l’Ouest. Les perturbateurs endocriniens ne sont jamais loin.


Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus