Le grand délire, le retour

Le 11 mai 2015 par Henri Saporta
* Mots clés :  Environnement, Vrac

Partagez l’info :

envoyer à un ami


EDITORIAL  Sur France 5, Le Monde en Face s’attaque cette fois au recyclage dans un festival d’amalgames. -  

Le feuilleton télévisé se poursuit... Après “Emballages : le grand déballage” de Céline Crespy diffusé le mardi 24 mars, Le Monde en Face présenté par Marina Carrère d’Encausse sur France 5 a diffusé le documentaire “Recyclage, les points noirs du business vert” de Liza Fanjeaux et Anaïs Cordoba le 28 avril. Selon Céline Crespy, c’est ce qui explique que la question du recyclage ne soit pas traitée dans son documentaire. Etaient invités sur le plateau, Alice Bigorgne, la mère de famille qui, dans le documentaire de Céline Crespy, explique comment elle réduit ses déchets grâce au vrac et aux emballages réutilisables, et Alain Bazot, président de l’association UFC-Que choisir qui présente en exclusivité l’étude “Gestion des déchets : recyclons vite la politique de prévention !” largement reprise, depuis, par la presse. Comme Emballages Magazine l’a signalé, l’étude d’UFC-Que choisir ne distinguant pas les emballages ménagers de l’ensemble des déchets ménagers qui incluent, par exemple, les déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E), les résultats sont difficiles à analyser. Et pourtant les interventions d’Alice Bigorgne et Alain Bazot portent essentiellement sur les emballages dans un festival d’approximations, d’erreurs et de non-dits… Le “débat” était censé porter sur “Comment mieux recycler nos déchets ?" Dans une lettre ouverte à Sophie Gazio, rédactrice en chef de MFP TV, Eric Brac de la Perrière fait part de son “profond étonnement” face à des affirmations de nature “à induire les téléspectateurs en erreur”. Un exemple... Comme la signification du Point vert pose effectivement problème, toutes les études l'indiquent, le cartouche Info-Tri Point vert a pris le relais depuis plusieurs années. Le documentaire ne le dit pas mais montre un cartouche. Par ailleurs, le directeur général d’Eco-Emballages ne mentionne pas le fait qu’Olivier Guichardaz, rédacteur en chef de Déchets Infos, remette sur le tapis le scandale des placements dans les paradis fiscaux qui remonte à… 2008. Bernard Hérodin, le directeur général de l’époque, avait été limogé et remplacé par... Eric Brac. 

 

Economie circulaire

Avec Le Monde en Face, la vie semble simple : l’emballage, c’est pas bien ; le recyclage, c’est très dangereux ; l’industrie, c’est des tricheurs… Et si le consommateur trie mal, ce n’est pas de sa faute. Le plus simple est sans doute de ne plus éplucher ses carottes ou écosser ses petits pois pour ne pas produire de déchets potentiellement compostables. Et comme il y a du mercure dans les télévisions, autant ne pas en acheter pour ne pas avoir à les recycler. Et surtout ne pas la regarder pour ne pas consommer inutilement d’électricité d’origine nucléaire. Le grand délire. Peut-on vraiment croire qu’une société dite développée puisse passer d’une économie linéaire à une économie circulaire plus sobre et plus économe du jour au lendemain ? Réduire tous les impacts sur l’environnement constitue en réalité un défi industriel majeur et un réel enjeu de société pour des consommateurs habitués au confort moderne. Voilà qui mériterait sans doute un tout petit peu plus de bonne foi.        

 
La lettre ouverte d'Eco-Emballages à France 5
 

Recherches liées

grand

Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus