L’affichage environnemental en test

Le 06 octobre 2011 par Henri Saporta
* Mots clés :  Environnement

Partagez l’info :

envoyer à un ami


AFFICHAGE ENVIRONNEMENTAL  Nathalie Kosciusko-Morizet s'est livrée à une séance de "shopping durable". -

Dans la perspective de la généralisation de l'expérimentation de l'affichage environnemental qui pourrait être étudiée par le parlement début 2013, Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l’Écologie, du développement durable, des transports et du logement, s'est livrée à une séance de "shopping durable" le 5 octobre. Le temps d’une matinée, l’Hôtel de Roquelaure, siège parisien du ministère, s'est transformé en « supermarché » de l’affichage environnemental. Alimentation, textile, hygiène/beauté, bricolage, papeterie ou encore électroménager : tous les rayons étaient reconstitués. Plus de 50 entreprises comme les grandes enseignes de la distribution ou des artisans ont présenté, à cette occasion, la méthodologie qui a guidé leur démarche. "Depuis le 1er juillet 2011, date du lancement de l’expérimentation nationale, l’affichage environnemental rentre progressivement dans la vie de milliers de consommateurs. Des centaines de produits, commercialisés en rayon ou sur Internet, sont accompagnés d’une étiquette détaillant leur impact sur le climat, l’eau, l’air ou la biodiversité. Cette expérimentation, qui combine une approche multi produits, multi critères et multi supports (affichage sur le produit, l’emballage, sur internet, applications mobiles…) est une première mondiale", rappelle le ministère. Lors de cette séance, Nathalie Kosciusko-Morizet a lancé la consultation publique menée sur Internet pour recueillir l’avis des consommateurs.


Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus