L'incinération selon le Cniid

Le 07 juin 2012 par Henri Saporta
* Mots clés :  Environnement

Partagez l’info :

envoyer à un ami


L'association de défense de l'environnement souligne que les 127 incinérateurs français produisent 12 millions de tonnes de CO2 par an. -

Selon une carte publiée par le Centre national d'information indépendant sur les déchets (Cniid) sur son site internet, la France abrite sur son territoire 127 incinérateurs de déchets qui produisent environ 12 millions de tonnes de CO2 par an. Avec ces 127 unités, la France rassemble un tiers du parc européen d'incinérateurs, selon les données compilées par le CNIID en 2011 pour actualiser la première carte publiée il y a dix ans (www.france-incineration.org). La publication en 2002 avait eu lieu alors que l'opinion publique française découvrait le scandale de la contamination à la dioxine par les incinérateurs. "L'enjeu majeur de la lutte contre l'incinération était alors sanitaire ; dix ans après, sans avoir disparu pour autant, cet enjeu est complété par les problématiques du réchauffement climatique, la privatisation du traitement des déchets, les coûts de traitement et de la production de déchets dangereux par l'incinération", a souligné le Cniid. Outre l'installation géographique des usines, le site de cette association agréée pour la protection de l'environnement publie également une carte des émissions de CO2 par installation sur le territoire français.

 

Renouvelable. Le Cniid s'étonne, dans un commentaire, que ce secteur puisse "se targuer de produire une énergie renouvelable (...) alors que l'incinération des déchets émet chaque année plus de 12 millions de tonnes de CO2, soit l'équivalent de ce que produisent 2,5 millions de voitures". L'association dénonce le fait que "non seulement la combustion détruit la matière organique qui aurait pu être valorisée, mais en plus elle libère le carbone contenu dans cette matière" avec les mêmes pouvoirs de réchauffement climatique que la combustion du plastique par exemple. Une autre carte sur le site recense l'importance de la production de résidus dangereux par installation. En 2008, note le Cniid, la combustion de 13,5 millions de tonnes de déchets a généré dans ces usines près de 675 000 tonnes de résidus potentiellement toxiques.

 

Géants. Enfin, le site sur l'emplacement des incinérateurs démontre également la "mainmise des entreprises privées sur le secteur" avec 91% des collectivités qui délèguent l'exploitation de leur incinérateur au secteur privé. Ainsi, précise le Cniid, "77% du marché sont détenus par les trois géants français des déchets : Veolia (36%), Novergie, filiale de Sita Suez (31%), et Tiru (11%) en notant que 51% du capital de cette dernière sont détenus par EDF, alors que que Novergie et Veolia se partagent les 49% restants".
(avec AFP)


Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus