L'Ademe maintient le cap en 2012

Le 26 janvier 2012 par Arnaud Jadoul
* Mots clés :  Développement durable

Partagez l’info :

envoyer à un ami


En présentant ses vœux à la presse, le président de l’Agence, François Loos, a fait le bilan des actions au cours de l'année écoulée et dévoilé les objectifs et perspectives pour 2012. -

Avec vingt ans d'existence célébrés en 2011, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a connu ces trois dernières années une intensification de son action en faveur d'un développement durable de la société française ; non seulement en tant qu'opérateur du Grenelle Environnement mais aussi, plus récemment, dans le cadre des Investissements d'Avenir dont elle s'est vue confier la gestion des programmes relevant de ses champs de compétences. Le bilan 2011 de l'Ademe confirme cette tendance, avec le soutien aux programmes de prévention, d'amélioration du tri et du recyclage, de valorisation des déchets, entre autres.

 
Feuille de route. En 2012, l'Ademe « s'emploiera à porter avec toujours plus de convictions une vision à long terme, cohérente et transversale, d'une société qui doit impérativement évoluer vers un développement durable ». Dans le domaine des déchets, une nouvelle feuille de route pourrait voir le jour dans les mois à venir. « Il va falloir réorienter notre action sur la valorisation des déchets, suite au rapport remis au Parlement », a en effet déclaré Xavier Lefort, directeur général délégué de l’agence. Le rapport annuel du Commissariat général au développement durable (CGDD) sur la mise en œuvre des engagements du Grenelle, dont il s’agit, qui a été livré au Parlement le 18 octobre dernier, identifie cinq thèmes prioritaires, dont la prévention, le recyclage et la planification. La prévention, tout d’abord, qui s’appuie sur les programmes locaux et sur le déploiement de la tarification incitative. Ensuite le recyclage, dont l’objectif est le renforcement des filières à responsabilité élargie du producteur (REP), la modernisation des déchèteries et le soutien de l’économie circulaire via les investissements d’avenir pilotés par l’Ademe. Enfin, la planification Déchets s’est renforcée pour réduire le stockage et l’incinération des ordures ménagères résiduelles. Pour 2012, la plupart de ces thématiques restent d’actualité, valorisation des déchets organiques en tête, notamment à travers la méthanisation. « Elle sera l’une de nos priorités », a rappelé Xavier Lefort. Cette valorisation est notamment renforcée par l’obligation de collecte des biodéchets, en vigueur pour les gros producteurs depuis le 1er janvier dernier.
 


Recherches liées

ademe

Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus