Jean-Camille Uring réélu à la tête du Symop

Le 03 juin 2013 par Tiziano Polito
* Mots clés :  Conditionnement primaire, Conditionnement secondaire, Conditionnement tertiaire, Equipements, Marquage-Codage, Robots, Automatismes, Controle, Pesage-Dosage

Partagez l’info :

envoyer à un ami
Jean-Camille Uring, président du Symop.
Jean-Camille Uring, président du Symop.

CARNET  Le président du Syndicat des machines et technologies de production veut placer son nouveau mandat sous le signe du rassemblement. -

À la tête du Syndicat des machines et technologies de production (Symop) depuis 2011, Jean-Camille Uring a été réélu président de l'organisation professionnelle pour deux ans. Membre du directoire de Fives, groupe qui conçoit et réalise des équipements de process, lignes de production et usines clés en main, Jean-Camille Uring a cherché, lors de son premier mandat, à impliquer le Symop dans la modernisation de l'industrie française. « En période de crise, le piège à éviter est celui du sous-investissement, notamment dans l’appareil productif, face à une concurrence internationale qui fait clairement le choix de l’innovation. Rien qu’en termes de robotique, l’Espagne a réalisé plus d’investissements que la France en 2012 ! », rappelle Jean-Camille Uring. Et d’ajouter : « C’est tout le sens des actions que nous avons menées avec la profession au cours de mon premier mandat, du projet Robot Start PME à la démarche Productivez ! » Jean-Camille Uring souhaite plus que jamais placer son nouveau mandat sous le signe du rassemblement des industriels des machines et technologies de production. Une étude de l'Insee, réalisée en avril, prévoit une révision à la baisse des investissements dans l’industrie manufacturière cette année en France du fait du manque de visibilité des entrepreneurs. Dans ce contexte peu optimiste, le Symop veut accroître, en accord avec les pouvoirs publics, les actions en faveur de l'investissement productif. Une étude sur l’état de l’outil de production en France devrait être lancée dans les prochains mois. Le Symop est l’un des principaux membres de la Fédération des industries mécaniques (FIM). Il représente 240 entreprises regroupant 16 000 salariés et réalisant un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros, parmi lesquelles des constructeurs de machines de conditionnement et d'emballage.  


Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus