Identiplast à Paris en novembre

Le 16 octobre 2013 par Henri Saporta
* Mots clés :  Matériaux, Plastiques

Partagez l’info :

envoyer à un ami


AGENDA  Le rendez-vous de PlasticsEurope consacré à la valorisation des plastiques fait escale au Conseil économique, social et environnemental. -    

Quand, en 1997, PlasticsEurope, organisation européenne des producteurs de matières plastiques, lance, à Bruxelles, son nouveau colloque européen Identiplast consacré à la valorisation des déchets plastiques, le problème qui se pose à cette époque aux collecteurs et aux recycleurs est, tout simplement, de pouvoir identifier les plastiques. Identiplast est alors un rendez-vous essentiellement technique. En 2013, alors que cette onzième édition, après Varsovie, Londres et Madrid, se déroule pour la première fois à Paris les 28 et 29 novembre, la donne a bien changé. PlasticsEurope a, en effet, pour objectif le zéro déchet plastique en décharge en 2020. "C'est un objectif ambitieux qui relève plus de la décision politique que de problèmes techniques", souligne Michel Loubry, délégué en charge de la Région Ouest. De souligner : "c'est pourquoi Identiplast a lieu au Conseil économique, social et environnemental (Cese), la troisième assemblée de la France". Identiplast 2013 est placé sous le haut patronnage du ministère de l'Ecologie, du développement durable et de l'énergie avec la présence de Patricia Blanc, directrice générale de la Prévention des risques. A noter que Géraud Delorme, délégué général de Valorplast et co-président d'European Association of Plastics Recycling and Recovery Organisations (Epro), remettra le prix du meilleur produit en plastique recyclé à cette occasion.

 

Extension

La France offre, par ailleurs, un contexte particulièrement porteur en termes d'actualité comme la révision du décret relatif à la mise en décharge. Mais l'extension des consignes de tri à l'ensemble des emballages en plastique est aussi en cours d'expérimentation : les premières conclusions livrées par Eco-Emballages, organisme agréé pour la valorisation des emballages ménagers, montrent que l'enjeu est complexe, tant sur les plans économique que technique. "Il faut se saisir du sujet et aller de l'avant. Les citoyens sont demandeurs. Il y a une attente très forte", plaide Michel Loubry. Carlos de Los Llanos, directeur du Département Recyclage, d'Eco-Emballages, aura l'occasion de s'exprimer sur le sujet… L'une des conclusions de la deuxième conférence environnemtale, en septembre, est d'ailleurs qu'il faut mettre en œuvre cette extension comme annoncé par Jean-Marc Ayrault, le premier ministre. Enfin, dans sa future révision, la directive "Emballage" pourrait bien fixer un taux de recyclage plus élevé que les 22,5% actuels.



CSR

Le recyclage n'est toutefois pas la seule solution pour éviter la décharge : les combustibles solides de récupération (CSR), l'incinération propre avec récupération d'énergie ou la dépolymérisation constituent d'autres voies prometteuses. Ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg a confirmé sa présence. Une façon peut-être de démontrer que la valorisation des plastiques est un véritable enjeu industriel… C'est bien ce que PlasticsEurope entend rappeler.


Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus