Des disparités dans l'Europe des déchets

Le 08 août 2012 par Henri Saporta
* Mots clés :  Environnement

Partagez l’info :

envoyer à un ami

Un rapport classe les bons et les mauvais élèves. -

Le 7 août, l'Union européenne (UE) a dévoilé un rapport relatif à la manière dont les 27 Etats gèrent leurs déchets municipaux. Intitulée "Screening of Waste Management Performance of EU Member States", l'étude a été réalisée par l'allemand Beratungsgesellschaft für integrierte Problemlösungen (Bipro). Le principale conclusion est qu'il existe "des disparités saisissantes"… Au nombre de 18 classés en drapeaux verts avec deux points, oranges avec un point et rouges avec un point, les critères d'analyse couvrent, par exemple, la quantité totale de déchets recyclés, la tarification de l’élimination des déchets et les infractions à la législation européenne. A noter que l'emballage n'est pas isolé des autres déchets. Si le terme "packaging" n'apparaît pas, les matériaux sont toutefois cités. Les bons élèves sont l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Allemagne, les Pays-Bas et la Suède ou encore la France ; les mauvais sont la Bulgarie, Chypre, la République tchèque, l’Estonie, la Grèce, l’Italie, la Lituanie, la Lettonie, Malte, la Pologne, la Roumanie et la Slovaquie. Ces derniers se caractérisent notamment par un recours massif à la décharge alors qu'un taux élevé de recyclage signale les pays vertueux. Ce rapport va permettre de concevoir des feuilles de route définies dans le cadre de séminaires bilatéraux afin de mettre en place les mesures de progrès adéquates. Le premier séminaire doit s’ouvrir à Prague le 19 septembre.


CFP. Dans son communiqué, la Commission européenne souligne qu'elle "cherche à recentrer l’utilisation des Fonds structurels de l'UE sur les objectifs de la politique de l’Union en matière de déchets. Le cadre financier pluriannuel (CFP) proposé pour la période 2014-2020 permettra de s’assurer que les fonds de l'UE ne sont investis dans des projets de gestion des déchets que si certaines conditions préalables sont remplies, notamment l'élaboration de plans de gestion des déchets conformes à la directive-cadre relative aux déchets". Ce texte indique une hiérarchie privilégiant la prévention, la réutilisation et le recyclage par rapport à l'incinération avec valorisation énergétique, à la mise en décharge ou à l’incinération sans valorisation énergétique, en dernier ressort.


Recyclage. Selon une étude récente commandée par la Commission européenne, la mise en œuvre intégrale de la législation de l'Union européenne relative aux déchets permettrait d'économiser 72 milliards d’euros par an, d'augmenter le chiffre d'affaires annuel du secteur de la gestion et du recyclage des déchets de 42 milliards d’euros et de créer plus de 400 000 emplois d'ici à 2020.

 

Le rapport "Screening of Waste Management Performance of EU Member States"


Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus