Amorce se réjouit d'une "avancée essentielle"

Le 20 septembre 2011 par Henri Saporta
* Mots clés :  Environnement

Partagez l’info :

envoyer à un ami


L'association avait déposé plainte contre X en 2009 à la suite de la découverte des placements à risque d'Eco-Emballages. -

Suite à l'annonce, le 8 septembre, de l’ouverture d’une information judiciaire par le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine) sur les placements à risque d'Eco-Emballages, l'Association nationale des collectivités, des associations et des entreprises pour la gestion des déchets, de l’énergie et des réseaux de chaleur (Amorce) a publié un communiqué dans lequel l'association "se réjouit de cette avancée essentielle dans ce dossier" mais dit attendre une "confirmation officielle du tribunal de grande instance". En décembre 2008, le Ministère de l’Ecologie avait annoncé une perte probable de plus de 75 millions d’euros pour Eco-Emballages, qui avait placé jusqu’à 40% de sa trésorerie sur des fonds à risque aux Iles Caïmans et aux Iles Vierges. Bernard Hérodin, le directeur général de l'organisme agréé pour la valorisation des emballages ménagers, avait alors été révoqué. Le 1er juillet 2009, "au nom de l’intérêt général", Amorce avait "déposé plainte contre X auprès du Procureur de la République de Nanterre, pour détournement et destruction de fonds publics et privés, en invitant les associations de collectivités, de consommateurs et de protection de l’Environnement, ainsi qu’Eco-Emballages, à porter plainte". Amorce avait pour objectif "de faire toute la lumière sur les raisons et les conditions de ces placements hasardeux ayant provoqué la perte de plusieurs dizaines de millions d’éco-contributions prélevées sur les achats des français pour financer le service public de gestion des déchets d’emballages". Le 11 février 2011, l'association s'était constitué partie civile auprès du doyen des juges d’instruction de Nanterre afin d’avoir accès aux pièces du dossier, d’être informée des évolutions de la procédure et d’accélérer les investigations". Le 8 septembre, Eco-Emballages a annoncé s'être constitué partie civile dans la procédure.


Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus