L’enquête sur le Furosémide classée sans suite

Le 02 juillet 2013 par Mirabelle Belloir

Partagez l’info :

envoyer à un ami


Aucune infraction n’a été relevée à l’usine française de conditionnement de Teva. -

Le parquet de Paris a classé sans suite l'enquête préliminaire sur le Furosémide du laboratoire Teva, en « l'absence d'infraction ». Aucune trace du somnifère Zopiclone n'a été trouvée dans le diurétique qui avait été mis en cause à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), ni ailleurs en France. Dans un communiqué de presse, Teva se « félicite des conclusions de l'enquête préliminaire le mettant hors de cause ». Le laboratoire précise que son usine de conditionnement de Sens « n'est en rien impliquée dans la soi-disant substitution ». Le 20 juin 2013, l'alerte lancée par l'Agence du médicament pour une possible erreur de conditionnement de boîtes de diurétique Furosémide, suspectées de contenir du somnifère, avait été levée.

 


Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus