Un Chaptal de l'Industrie pour John Persenda

Le 09 décembre 2013 par Henri Saporta
* Mots clés :  Matériaux, Plastiques, Biomatériaux

Partagez l’info :

envoyer à un ami
Comme l'indique ce clin d'œil à Arnaud Montebourg, John Persenda a fait du Made in France un axe de développement.
Comme l'indique ce clin d'œil à Arnaud Montebourg, John Persenda a fait du Made in France un axe de développement.

CARNET  Le fondateur du groupe Sphere a été récompensé pour "sa contribution à l’industrie française dans le secteur de la plasturgie". -

Un Chaptal est revenu à John Persenda pour "sa contribution à l’industrie française dans le secteur de la plasturgie". Le fondateur du groupe Sphere s'est vu remettre, le 28 novembre 2013, un Chaptal de l'Industrie 2013 au titre du Comité des arts mécaniques. Cette distinction est également revenue à Marc et Edouard Roquette, de Roquette Frères, premier groupe français d'amidonnerie et de bio-raffinerie. Décernés par la Société d'encouragement pour l'industrie nationale (Sein) fondée en 1802, les Chaptal de l’Industrie récompensent "les industriels qui promeuvent une industrie renouvelée et diversifiée à la pointe du progrès". Fondateur en 1976 du groupe qui est devenu Sphere, John Persenda en a fait le leader européen des emballages ménagers, notamment à travers Alfapac, la marque nationale du groupe. "Un pari qui lui a permis de conserver ses usines en France et en Europe, alors que dans d’autre pays tels que le Royaume-Uni, plus de 80 % des sacs et emballages commercialisés sont fabriqués en Asie", explique le communiqué. Dans un clin d'œil au ministre Arnaud Montebourg, John Persenda a porté une marinière pour communiquer sur son engagement.

 

Chimie du végétal

John Persenda s'est également illustré en optant dès le début des années 2000 pour les matériaux d'origine renouvelable. "C’est avec une grande fierté que je partage cet honneur avec Roquette Frères, nos récompenses simultanées démontrent l'importance de la filière chimie du végétal/bioplastiques en France. Importance qui, j’espère, incitera les acteurs politiques à nous soutenir, car aujourd’hui plus encore, choisir de produire en France et de renoncer aux sirènes de la délocalisation relève d’un véritable sacerdoce !", a déclaré John Persenda.


dans la même rubrique

17/02/2009 Montrez vos semelles !

Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus