Des incidents répétés autour du mercaptan

Le 24 janvier 2013 par Henri Saporta

Partagez l’info :

envoyer à un ami
Nauséabond, le mercaptan est utilisé pour donner une odeur au gaz de ville inodore.
Nauséabond, le mercaptan est utilisé pour donner une odeur au gaz de ville inodore.

La base de données Aria recensent une cinquantaine de cas de fuite de ce gaz nauséabond. -

A la suite de la fuite de mercaptan survenue lundi 21 janvier sur le site de Lubrizol (Lubrizol Corporation) à Rouen (Seine-Maritime), le ministère de l'Ecologie a publié un recensement selon lequel 50 incidents de fuite de ce gaz nauséabond ont été répertoriés en France depuis 1988, selon la base de données dite Analyse, recherche et information sur les accidents (Aria). Depuis 1988, ces fuites se sont produites essentiellement à l'occasion de transport ferroviaire de fret, dans des centres de traitement de déchets, lors de fabrication d'autres produits chimiques, dans des raffineries, ou encore lors du démantèlement d'épaves. Le dernier cas remonte à juin 2012 à Saint-Vulbas (Ain) où un fût métallique contenant des déchets liquides à base de mercaptan, déchargé sur un site d'élimination de déchets dangereux, a été endommagé, libérant quelques litres de produit. En juin 2011, un incident similaire à celui en cours à Rouen avait eu lieu dans une raffinerie de Feyzin (Rhône), où de "fortes odeurs de gaz" avaient "généré une inquiétude importante" avec de très nombreux appels aux secours, à la police, les mairies et les services du gaz, selon le ministère. Selon l'ONG Robin des Bois, deux incidents ont déjà eu lieu en 2009 sur le site de Lubrizol situé à Oudalle (Seine-Maritime), "obligeant à l'évacuation des entreprises voisines et à l'hospitalisation brève de quelques salariés".

 

Seveso
Classé Seveso, le site de Lubrizol de Rouen fabrique et conditionne ce gaz. Une fuite est survenue suite à un incident qui a provoqué l'instabilité d'un mélange. Ministre de l'Ecologie, Delphine Batho a annoncé, le mardi 22 janvier, l'ouverture d'une enquête administrative et estimé qu'il y avait "sans doute eu une négligence ou une faute qui a entraîné cette réaction chimique", sans s'avancer sur "une erreur humaine ou faute technologique". Sur Europe 1, le 23 janvier, la ministre a expliqué : "à l'heure où je vous parle (...), 900 kilos de ce mélange instable ont été traités sur 36 tonnes, ce qui veut dire que cela va prendre maintenant un certain temps" pour achever les travaux. De son côté, le préfet de Seine-Maritime a fait état de deux tonnes de gaz neutralisées.

 

Céphalées
Méthanethiol de formule CH3-SH, le mercaptan est couramment utilisé pour "parfumer" le gaz de ville, inodore, afin de repérer les fuites et éviter ainsi les accidents. Actuellement, les seuls effets sur la santé signalés par le ministère sont quelques cas de céphalées, légers problèmes respiratoires, nausées et vomissements tandis que le match de football FC Rouen/Olympique de Marseille de la Coupe de France a été reporté en raison de la proximité du stade. Le mercaptan est toutefois toxique à forte dose et classé comme dangereux.
(avec AFP)


Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus