Une ACV pour le Verre Infini

Le 16 février 2012 par Mirabelle Belloir
* Mots clés :  Luxe, Matériaux, Verre, ACV

Partagez l’info :

envoyer à un ami


Par rapport à un verre « classique », la production du Verre Infini réduit les émissions de CO2 de 24 %. -

A l’occasion du congrès Parfums Cosmétiques & Design (PCD) qui s’et tenu les 8 et 8 février 2012 à Paris, SGD a présenté les résultats de l’analyse de cycle de vie (ACV) réalisée sur son Verre Infini. Réalisée par ACV Plus, l'étude compare le Verre Infini, composé de 100% de calcin ménager, à un verre blanc « classique », composé de 70% de matières premières vierges et 30% de calcin interne issu des rebus de production. La revue critique a été conduite par le professeur Froelich de Paris Tech Chambéry. La fabrication du verre est réalisée dans des fours à gaz équivalents. Sans surprise, l’ACV a établi que les deux points différenciants étaient les matières premières et le process de fabrication. En effet, la fusion du calcin demande moins d’énergie que celles des matières premières entrant dans la composition du verre. La production de Verre Infini réduit les émissions de CO2 de 24% par rapport au verre « classique ». Cela représente une économie d’énergie de 13%. Côté pollution atmosphérique, l’oxydation photochimique est réduite de 54%. Concernant la pollution des sols, l’acidification des sols est réduite de 57%. Enfin, la toxicité humaine diminuerait de 19%. L’étude a été réalisée selon la méthodologie décrite dans la norme ISO 14044.


dans la même rubrique

12/01/2004 PCD

Recherches liées

acv
verre
infini

Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus