Du furane dans les capsules de café

Le 26 avril 2011 par Henri Saporta

Partagez l’info :

envoyer à un ami


SéCURITé SANITAIRE  Une étude espagnole montre des concentrations élevées mais sans danger. -

Du furane dans les capsules de café Nespresso ? C'est ce qui ressort d'une étude de Javier Santos, professeur à l'université de Barcelone. Publiés dans le Journal Food Chemistry, les résultats montrent que les capsules contiennent presque deux fois plus de cette substance potentiellement nocive que le café moulu : 43 à 146 nanogrammes par millilitre contre 20 à 78 pour le café moulu et 14 à 65 pour le décaféiné. "La raison de ces taux plus élevés est liée au fait que les capsules hermétiquement fermées empêchent le furane, substance hautement volatile, de s'échapper. Alors que les machines à café employées pour brasser le café utilisent de l'eau chaude à haute pression, qui conduit le composé à être extrait de la boisson», ajoute le chercheur. L’enquête prouve toutefois que le taux de concentration de furane contenu dans les capsules respectait les normes. Pour que la substance devienne nocive, il faudrait ingurgiter plus de 20 cafés en capsules, 30 expressos ou 200 cafés en poudre par jour. Comme l'arsenic, le plomb, le mercure, les dioxines ou les pesticides, le furane fait partie des substances toxiques qui pénètrent dans l'organisme par le biais des aliments.


Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus