Save Food fait étape à Rio

Le 20 juin 2012 par Henri Saporta

Partagez l’info :

envoyer à un ami


Le gaspillage alimentaire est inscrit au programme du sommet des Nations Unies. -

Comme il n'y a pas de développement durable possible si une partie de la planète meurt de faim, le gaspillage alimentaire et la faim dans le monde font partie des thèmes principaux abordés lors du sommet des Nations Unies baptisé Rio+20. Consacré au développement durable, ce sommet se déroule du 20 au 22 juin à Rio-de-Janeiro au Brésil. Soit vingt ans après l'édition de 1992... L'occasion pour l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et Messe Düsseldorf de faire un nouveau point d'étape sur l'initiative Save Food lancée lors de la dernière édition du salon Interpack en mai 2011. Engagé dans un tour du monde depuis plusieurs mois, Save Food compte déjà 50 partenaires. Et de nouvelles entreprises sont attendues. Selon les estimations, un tiers des produits alimentaires sont jetés chaque année dans les pays développés et les pays en voie de développement. Soit 1,3 milliard de tonnes. Ou encore mille milliards de dollars perdus. Si seulement un quart de ces pertes était évité, il serait possible de nourrir les 900 millions de personnes qui souffrent de malnutrition ou de sous-nutrition, évalue Robert van Otterdijk, qui pilote la mission Save Food. "Avec 900 millions de personnes victimes de la faim dans le monde et mille milliards de dollars en jeu, une action commune peut améliorer les moyens d'existence, la sécurité alimentaire et réduire l'impact sur l'environnement", estime, pour sa part, Gavin Wall, directeur de la division des infrastructures rurales et des agro-industries de la FAO. Selon la FAO, les causes de ce gaspillage sont multiples : dans les pays en développement, les pertes alimentaires touchent surtout les petits agriculteurs. Près de 65% de ces pertes surviennent durant les étapes de la production, de l'après-récolte et de la transformation ; dans les pays industrialisés, c'est au niveau des distributeurs et des consommateurs que se produisent les gaspillages alimentaires à cause d'une perception diffuse du jetable. Le gaspillage par consommateur oscille entre 95 et 115 kg par an en Europe et en Amérique du Nord, contre 6 à 11 kg en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud-Est.


Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus