Le sucre emballe le sucre

Le 01 octobre 2013 par Arnaud Jadoul
* Mots clés :  Matériaux, Plastiques, Biomatériaux

Partagez l’info :

envoyer à un ami
Seules les étiquettes restent roses sur les nouvelles boîtes Daddy.
Seules les étiquettes restent roses sur les nouvelles boîtes Daddy.

Daddy va passer au PEhd à base de canne à sucre et du rose au blanc translucide pour ses boîtes de 1 kilo. -

Quoi de plus logique qu’un producteur de sucre utilise du sucre pour emballer ses produits ? C’est ce que va faire prochainement CristalCo, la filiale du groupe Cristal Union qui commercialise les produits Daddy, pour sa fameuse boîte de 1 kilo. « Face à la raréfaction des ressources pétrolières, aux impacts environnementaux et à l’évolution des attentes des consommateurs, l’innovation « alternative » est un bien nécessaire que la marque Daddy a à cœur de réaliser pour ses clients », annonce CristalCo dans un dossier de presse. « Ce sont cependant cinq à six années de travail qui ont été nécessaires pour réussir le pari de l’emballage végétal de manière optimale et maintenir en tout point ce qui fait que la boîte Daddy est plébiscitée », souligne Matthieu Simonin, directeur adjoint du marketing de CristalCo.

 

Canne à sucre

La nouvelle boîte, fabriquée par Millet Marius et qui sera dans les rayons en janvier 2014, sera à 90% en polyéthylène haute densité (PEhd) issu de ressources végétales renouvelables. Ce plastique est fabriqué au Brésil à partir d’éthanol obtenu de la fermentation de canne à sucre, « mais le fournisseur (Ndlr : Braskem) n’a pas participé aux développements », signale Matthieu Simonin. « Ce PEhd biosourcé est parfaitement substituable au PEhd fossile tant techniquement que pour son rendu et sa « main », indique Fabrice Ballin, responsable développements et sourcing achats. Avec différents grades, il s’est confirmé être pertinent pour l’extrusion-soufflage du corps de la boîte mais aussi, et plus facilement encore, pour l’injection du capot. » Les 10% restants sont constitués de la tirette sur le capot – « toujours en polypropylène parce que nous n’avons pas encore trouvé un plastique biosourcé supportant la soudure aux ultrasons », explique Matthieu Simonin – et des étiquettes. En même temps, l’emballage a été allégé, « essentiellement grâce à une meilleure répartition de la matière », précise Fabrice Ballin : le corps de la boîte passe de 75 à 65 grammes. « C’est 10 tonnes de matière en moins par rapport à version précédente, qui consommait 100 tonnes de plastique fossile, ajoute Matthieu Simonin. Et plus de 400 tonnes de CO2 économisées par an par million de boîtes produites. » Autre conséquence : le corps passe du rose au blanc translucide. « Auprès des consommateurs, la transparence prend d’ailleurs plus d’importance que l’origine végétale du plastique », relève le responsable marketing. L’étiquette sur le côté de la boîte conservera cependant sa fenêtre graduée pour ne pas perturber les habitudes des consommateurs qui la considèrent comme une fonctionnalité de base. Le capot, lui, devient vert pour mettre davantage en avant cette transformation. Un changement qui génère un surcoût et que Daddy ne va que très partiellement répercuter.

 

Bioéthanol

Ce développement surprend toutefois au sein du cinquième producteur sucrier européen, qui est très présent dans la betterave. « Le chemin est évident, d’autant que le bioéthanol représente 30% des ventes du groupe, déclare Matthieu Simonin. C’est d’ailleurs l’un des objets de notre implication dans la structure Agro-industrie Recherches et Développements (ARD) et le pôle de compétitivité Industries et agro-ressources (IAR), avec notre distillerie de Bazancourt, dans la Marne, ou de notre collaboration avec des acteurs comme Global Bioenergies. »

 


Recherches liées

sucre
emballe

Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus