Le Cniid lance "Mon commerçant m'emballe durablement"

Le 18 novembre 2011 par Henri Saporta
* Mots clés :  Environnement

Partagez l’info :

envoyer à un ami


L'association prône le retour aux emballages réutilisables. -

Dans le cadre de la campagne baptisée "Mon commerçant m'emballe durablement" lancée à l'occasion de la Semaine européenne de la réduction des déchets (Serd) qui se déroule du 19 au 27 novembre, le Centre national d'information indépendante sur les déchets (Cniid) initie une nouvelle action de réduction des emballages alimentaires. "L’emballage jetable a remplacé pour les produits alimentaires tous les récipients autrefois réutilisables et du même coup tous les systèmes de consigne. Aujourd’hui, la situation doit changer : la réutilisation est en effet considérée comme une priorité dans le cadre de la réduction des déchets à la source, dans la législation nationale et européenne", explique Sébastien Lapeyre, directeur du Cniid. L'association de défense de l'environnement prône, en conséquence, le recours aux emballages consignés, à la vente directe en cabas ou encore à la réutilisation des sacs en plastique. Douze actions concrètes sont proposées comme "je ne distribue pas automatiquement de sacs, couverts ou serviettes", "je donne un coup de pouce aux clients qui s'engagent", "je mets en place une consigne pour les boîtes et les bouteilles" ou encore "j'accepte les contenants personnels". Le Cniid rappelle que "chaque année, près de cinq millions de tonnes d'emballages ménagers sont mises sur le marché en France, dont seulement une partie est recyclée (80% pour le verre, 22% pour le plastique)". Quant à la restauration à emporter, elle utilise pas moins de 215 000 tonnes de sacs de caisse et d'emballages.



Dynamique. Il s'agit de "créer une dynamique de changement à l'échelle locale", indique Flora Berlingen, responsable du projet. Le Cniid a expérimenté le projet dans le XIe arrondissement de Paris : quelque 40 commerçants se sont engagés sur l'une ou l'autre des douze propositions d'action. Exemples : une boulangerie ne distribue plus systématiquement de sac en plastique ; un restaurant propose des bocaux en verre consignés pour ses plats à emporter ; une enseigne offre un dessert pour dix sacs en papier rapportés.


Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus