Knorr réorganise son usine de Duppigheim

Le 28 janvier 2014 par Tiziano Polito

Partagez l’info :

envoyer à un ami


SOCIAL  La marque d'Unilever réduit l'activité du site du Bas-Rhin dans les soupes déshydratées pour la redéployer dans les épaississants. -

Filiale du groupe Unilever, Knorr a annoncé la suppression de 46 postes sur 390 à Duppigheim (Bas-Rhin), en raison d'une chute des ventes de soupes et sauces déshydratées, d'après une source syndicale rapportée par l'AFP. Cette réorganisation est motivée par le regroupement en Allemagne de l'activité de mélange des soupes déshydratées. La mesure permettrait d'éviter la fermeture d'un site en Europe, en dépit d'une chute des ventes de 13% de soupes et sauces déshydratées depuis 2010. En échange, la direction a promis une relocalisation en France de 12 000 tonnes de production de Maïzena actuellement sous-traitée en Allemagne. La mesure a été qualifiée de "poudre aux yeux" par la CGT et une grande partie du personnel, qui s'est mise en grève vendredi. "Duppigheim deviendrait le deuxième site européen de conditionnement de produits déshydratés du groupe", grâce à la relocalisation de la production de Maïzena, ce qui augmenterait de 50% la production actuelle, souligne la direction. Le site continuerait à conditionner les soupes déshydratées, se spécialisant ainsi dans le conditionnement de soupe et sauce déshydratées Knorr et Maïzena.  

Ce projet de hausse de la production permettrait de créer cinq postes sur le site, tandis que 28 redéploiements de postes seraient proposés dans le groupe aux salariés concernés par les suppressions. Pour Léa Vacher, déléguée CGT, "la direction cherche à diviser le personnel en laissant entrevoir des hausses de production pour calmer le jeu, tout en envoyant 46 personnes à la rue". La production du site a été bloquée par une grève vendredi. Deux autres sites de produits déshydratés du groupe, situés à Crumlin et Norwich (Royaume-Uni), ont déjà entamé la mise en oeuvre du transfert de l'activité de mélange en Allemagne dans le cadre de la réorganisation des activités du groupe. Le site de Duppigheim compte en tout 390 salariés répartis sur deux usines : l’usine de soupes et sauces liquides (200 salariés), qui n’est du tout pas concernée par ce projet, et celle de soupes et sauces déshydratées (190 salariés), qui est la seule concernée.

(avec AFP)
 


Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus