Huit cas de botulisme en France

Le 06 septembre 2011 par Henri Saporta

Partagez l’info :

envoyer à un ami


SéCURITé SANITAIRE  La DGCCRF met en cause une tapenade en conserve. -

Selon une information de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), huit cas graves de botulisme ont été détectés dans le Vaucluse et la Somme. Sont concernés les convives de deux repas qui ont consommé, le jeudi 1er septembre, de la tapenade artisanale d'olives vertes produite par l'établissement "La ruche" à Cavaillon (Vaucluse) et vendue sous la marque "Les délices de Marie-Claire". D'après l'enquête, le lot de tapenade concerné comporte environ une soixantaine de bocaux de fabrication artisanale commercialisés dans les épiceries des Bouches-du-Rhône, de la Drôme, du Var et du Vaucluse. "Dans l'attente des résultats et à titre de précaution", la préfecture a conseillé de suspendre la consommation des produits appartenant à deux lots de la marque. Tous les lots de ces produits, diffusés uniquement localement, avaient, par ailleurs, été retirés des épiceries fines où l'on pouvait les trouver. Chaque année, on recense une vingtaine de cas de botulisme dans le pays. Maladie rare et très dangereuse, cette toxi-infection alimentaire résulte généralement d'un défaut de stérilisation des conserves de fabrication professionnelle ou familiale. Le pronostic vital d'une octogénaire ayant consommé cette tapenade lors d'un repas de famille jeudi soir est toujours engagé.
(avec AFP)
 


Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus