"Global gâchis" sur Canal +

Le 17 octobre 2012 par Henri Saporta

Partagez l’info :

envoyer à un ami
Le documentaire est diffusé le mercredi 17 octobre sur Canal +.
Le documentaire est diffusé le mercredi 17 octobre sur Canal +.

La chaîne cryptée dénonce le gaspillage alimentaire. -

Lentement mais sûrement, Canal + a fait monter la mayonnaise pour annoncer la diffusion de son documentaire dénonçant le gaspillage alimentaire à l'échelle mondiale. Intitulé "Global gâchis, le scandale mondial du gaspillage alimentaire", ce documentaire, réalisé par le Britannique Tristram Stuart qui est l'auteur de "Waste" , est diffusé le mercredi 17 octobre. Le samedi 12 octobre, la chaîne cryptée a notamment  organisé un banquet pour 5000 personnes sur le parvis de l'Hôtel de Ville à Paris avec des produits alimentaires promis à la poubelle et pourtant propres à la consommation. Les participants ont alors pu se faire servir un curry de légumes par Thierry Ardisson... Difficile de citer l'avalanche de chiffres relatifs à ce fléau mondial alors qu'un milliard d'êtres humains meurent de faim. En France, il y a, par exemple, 1072 hypermarchés qui gaspillent chacun et chaque année l'équivalent de 850 millions d'euros de nourriture. C'est près de six fois le budget annuel des Restos du Cœur, qui servent pourtant 100 millions de repas par an... Quelque 67 millions de Français jettent 100 kilos par personne et par an. Soit 6 500 000 tonnes par an de nourriture gaspillée dans les ménages en France. Faut-il le rappeler ? La première fonction de l'emballage est de conserver les aliments. L'histoire du gaspillage alimentaire, c'est aussi l'histoire d'une société qui a appris à recycler ses emballages mais qui jette ce qu'il y a dedans.

 

Save Food. Lors du dernier salon Interpack en mai 2011, Emballages Magazine avait rapporté l'initiative Save Food, menée par Messe Düsseldorf et l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), dont l'étude avait alors estimé qu'un tiers des denrées alimentaires était perdu dans le monde chaque année. Soit par mauvais usage de l'emballage soit par manque d'infrastructure mais aussi par inconscience ou en raison de critères de qualité excessifs, le gaspillage alimentaire est présent dans les pays développés comme dans les pays en voie de développement. Confusions persistentes entre dates limites de consommation (DLC) et dates limites d'utilisation optimale (DLUO) mais aussi des défauts d'aspect des emballages peuvent conduire des produits parfaitement sains directement à la poubelle. L'actualité de cette question est brûlante : l'Organisation des Nations Unies (ONU) a fait du mardi 16 octobre la Journée mondiale de l'alimentation. Le 15 octobre, l'association Actions contre la faim a dessiné à Paris 10 000 silhouettes de scènes de crime pour symboliser les victimes de ce fléau.

 

PEAD. Et pourtant, le Programme européen d'aide aux plus démunis (PEAD), créé en 1987 à la demande de Jacques Delors, est actuellement remis en cause : le budget consacré à l'aide alimentaire passerait ainsi de 500 millions d'euros en 2011, soit un euro par habitant, à 113 millions d'euros en 2014, soit 23 centimes. Le Parlement européen a, lui, appelé à diviser par deux le gaspillage alimentaire en 2025... Eviter le gaspillage permettrait tout simplement de répondre aux besoins des populations qui meurent de faim ou qui souffrent de malnutrition.


Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus