Domino renouvelle son offre

Le 22 novembre 2010 par Tiziano Polito
* Mots clés :  Tous secteurs, Codage, Domino

Partagez l’info :

envoyer à un ami


Le constructeur de matériel de marquage remanie son portefeuille de machines.

Les annonces se succèdent dans le domaine du marquage-codage. Après Markem-Imaje, la semaine dernière, c’est au tour de Domino d’annoncer une refonte importante de sa gamme de machines. Le constructeur britannique profite du salon Emballage, qui a lieu à Paris-Villepinte du 22 au 25 novembre, pour annoncer le lancement de quatre équipements : le codeur jet d’encre A320i, les lasers D120i (10 watts) et D320i (30 watts), l’imprimante à transfert thermique V120i. Au menu : une intégration plus facile, davantage d’efficience, une maintenance facilitée, de l’ergonomie et de l’environnement. Parmi les nouveautés techniques, on note, notamment, la présence d’un module de maintenance sur le codeur A320i. Baptisé Qube, ce système permet aux utilisateurs d’éliminer les encres et les filtres usés. Et comme un consommable, il se change, après une durée de fonctionnement qui, en moyenne, atteint un an. « Ce module permet de supprimer la maintenance préventive sur nos machines ; c’est un véritable avantage pour nos clients », explique Robert Pulford, directeur de la division Global Products de l’entreprise. La nouvelle Série D, dédiée au codage laser, intègre quant à elle une nouvelle tête de scanner plus compacte qui facilite son intégration sur la ligne de production. Quant à l’imprimante à transfert thermique V120i, elle est dotée d’un système de gestion du ruban « intelligent », permettant des économies de consommables de 60 %. On notera également que cette machine n’utilise plus d’air comprimé. Côté environnement, Domino assure avoir tout mis en oeuvre pour réduire les consommables – encres, solvants mais aussi électricité – sur ces machines ; la taille des équipements, revue à la baisse, facilite leur intégration sur les lignes. On note enfin – et c’est une première – le lancement d’une nouvelle interface de commande – Quickstep – qui sera commune à tous les équipements de Domino, toutes technologies confondues. Améliorée au plan ergonomique, elle minimise les besoins en formation des opérateurs. Basé à Cambridge (Royaume-Uni), Domino réalise un chiffre d’affaires de 256,1 millions de livres sterling avec 2 000 salariés.


Recherches liées

domino

Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Condition générales d’utilisation  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus