Banania ou l'histoire d'un sourire

Le 11 février 2002 par La rédaction d'Emballages Magazine

Partagez l’info :

envoyer à un ami

Qui dit Banania dit « Y'a bon », bien sûr, mais aussi tirailleur sénégalais. L'histoire de Banania, de son ami Y'a Bon, aussi appelé Bonhomme Bana, se confond avec l'histoire de la marque et celle de son emballage. Mais plus que l'histoire d'un emballage, c'est celle d'un graphisme. Si l'image de Banania est portée par un tirailleur sénégalais, ce n'est pas pour faire le lien avec ses terres d'origine. Cet homme au sourire éclatant est devenu le porte-drapeau de la marque grâce à la mode coloniale, car la recette vient du Nicaragua...   
C'est un journaliste Pierre Lardet, qui a découvert en 1912 ce breuvage composé de farine de banane, de céréales pilées, de cacao et de sucre. De retour en France, il lance la fabrication industrielle à Courbevoie, épaulé par son épouse Blanche Lardet. 

Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus