Une détaxe pour les algues aux États-Unis ?

Le 01 mai 2010 par J.B.
Les macroalgues ont une carte à jouer comme nouvelle source de biomasse.
Les macroalgues ont une carte à jouer comme nouvelle source de biomasse.
© © DuPont

Les aides du département américain de l'énergie (DoE) dans le domaine des biocarburants à base d'algues se multiplient. Deux bénéficiaires : UOP ou encore DuPont depuis le début de l'année. Devant le rythme soutenu de développement de ce secteur aux États-Unis, l'Algal Biomass Organization et la Biotechnology Industry Organization (BIO) se mobilisent pour que ce biocarburant obtienne le même statut fiscal que celui dont bénéficient les autres biocarburants dits « avancés ». Ils ont envoyé une lettre à la Commission des Finances du Sénat afin d'obtenir pour les algues le crédit d'impôt à l'investissement en vertu de ses qualités environnementales et de son potentiel d'emplois verts. Selon la législation américaine, un biocarburant « avancé » dispose d'une empreinte carbone d'au minimum 20 % inférieure à celle des carburants fossiles.



Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait d'Info Chimie Magazine

La seule publication professionnelle exclusivement consacrée à l'industrie chimique et à ses fournisseurs

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS