Un caillou dans la chaussure

Le 01 février 2018 par Sylvie Latieule Rédactrice en chef
* Mots clés : 

Cela faisait longtemps que l'industrie chimique en France n'avait pas réalisé une aussi belle année. En décembre, l'UIC a fait état d'une croissance en volume de la production de l'ordre de 5%. Un score même supérieur à la croissance européenne qui est annoncée à 3%. Dans la foulée, l'investissement industriel devrait rester bien orienté, même si les dépenses en maintenance et mise en conformité des sites prédominent au regard des investissements productifs.

Pourtant, l'industrie chimique a toujours un « caillou dans la chaussure » : la mauvaise image de ses produits chimiques. Bisphénol A, glyphosate, néonicotinoïdes, perturbateurs endocriniens, diesel, dioxyde de titane, Lévothyrox, sont quelques-uns des dossiers les plus chauds de l'année 2017. Si tous sont des cas particuliers, leur point commun est de faire l'objet d'un déversement d'informations sur le Net et dans les média au point qu'il est quasiment impossible de faire le tri sans être soi-même un expert. Au-delà de l'industrie chimique qui produit ces molécules, soit disant « malfaisantes », ses grands clients sont tout autant montrés du doigt. Depuis le scandale du Dieselgate chez Volkswagen qui a révélé que les moteurs émettaient beaucoup plus de NOx et CO2 que prévu, l'industrie automobile est mise en accusation. Elle tue à cause de la vitesse qu'elle autorise en construisant des voitures trop puissantes. Elle tue à cause de ses émissions toxiques. À Paris, la mairesse Anne Hidalgo est entrée en guerre ouverte contre l'industrie automobile au mépris des territoires où ses sites industriels sont source de croissance et d'emploi.

L'image de l'industrie pharmaceutique n'est guère meilleure. Depuis mars, on essaie de nous faire revivre le scandale du Médiator ou de la Dépakine au travers du Lévothyrox, un médicament reformulé à la demande de l'Agence du médicament. Il a certes causé des troubles chez certains patients stabilisés avec la formule précédente, mais le problème parfaitement identifié est en passe d'être résolu. Ces sujets, sans cesse remis sur la table, éclipsent bien injustement les progrès thérapeutiques réalisés et les milliers de vies sauvées grâce à l'innovation. La désinformation qui circule sur la vaccination est tout aussi scandaleuse. Ce qui a fait dire récemment à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, que c'était un débat d' « enfants gâtés », faisant référence aux populations des pays en développement qui rêveraient d'accéder plus massivement à cette technologie.

Puis, on en arrive au secteur de l'agriculture, tantôt victime tantôt bourreau. Victime car les agriculteurs seraient massivement touchés par des maladies professionnelles liées à l'usage de phytosanitaires. Bourreau car ces mêmes agriculteurs refuseraient de renoncer à l'usage de ces produits dont les néonicotinoïdes, qualifiés de « tueurs d'abeilles » ou le glyphosate dont le caractère cancérigène n'est toujours pas tranché. On en vient même à se demander s'il ne doit pas sa mauvaise réputation au fait de s'acoquiner avec des semences OGM, une technologie totalement diabolisée. Au passage, les Américains dévorent depuis des années du maïs OGM, sans que l'on ait entendu parler de problèmes sanitaires particuliers.

On sait comment tout cela a commencé. C'était dans les années 50 avec la publication du livre Silent Spring de Rachel Carson. Un électrochoc qui a servi de fondation aux mouvements écologistes et à une prise de conscience bénéfique de l'impact environnemental de la chimie. Mais dans des versions les plus extrêmes, ces mouvements ont aussi engendré des poussées d'obscurantisme qui ont fait de nous des citoyens peureux et suspicieux. Il serait temps de remettre une dose de confiance - sans qu'elle soit aveugle - dans la science, la technologie et l'industrie, sous peine d'être un jour totalement marginalisés dans un monde globalisé qui aspire majoritairement au progrès.


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait d'Info Chimie Magazine

La seule publication professionnelle exclusivement consacrée à l'industrie chimique et à ses fournisseurs

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS