Sept substances recommandées pour autorisation

Le 12 février 2018 par J.C.
* Mots clés :  , ,

L'Agence européenne des produits chimiques (Echa) a annoncé avoir recommandé sept substances extrêmement préoccupantes (SVHC) pour inscription sur l'Annexe XIV du règlement Reach, qui régit les substances soumises à autorisation. Ces sept substances de la liste candidate à l'inscription à l'Annexe XIV ont été identifiées de manière prioritaire en raison de vastes applications et de leurs grands volumes de production. L'Echa précise toutefois qu'actuellement, aucune d'entre elles n'est utilisée au sein de l'UE. L'objectif est de les écarter avant qu'elles ne puissent être identifiées comme de potentiels substituts à d'autres substances soumises à autorisation ou sur la liste candidate. Cette sélection provient d'une recommandation initiale soumise à commentaires entre mars et juin 2017, et après approbation, le 11 décembre 2017, du Comité des États membres. La recommandation actuelle de l'Echa, la huitième du genre, ne pourra être validée que par la Commission européenne, en collaboration avec le Parlement européen et les États membres.

Deux des sept substances sont recommandées pour leur toxicité sur la reproduction : le 1-méthyl-2-pyrrolidone (NMP), et un groupe comprenant le mélange de diesters d'alkyles 1,2-benzenedicarboxylic acide, di-C6-10-alkyl esters ; 1,2-benzenedicarboxylic acide, et le mélange de décyl, hexyl et octyl diesters lorsqu'il contient une quantité supérieure ou égale à 0,3 % de phthalate de dihexyle (N° CE : 201-559-5). Trois sont recommandées pour leurs caractéristiques vPvB (très persistantes et très bio-accumulables) : l'UV-327, l'UV-350, et le groupe karanal (5-sec-butyl-2-(2,4-dimethylcyclohex-3-en-1-yl)-5-methyl-1,3-dioxane [1], 5-sec-butyl-2-(4,6-dimethylcyclohex-3-en-1-yl)-5-methyl-1,3-dioxane [2] [couvrant chaque stéréo-isomère de [1] et [2] ou toute combinaison de ceux-ci]). Les deux dernières substances sont recommandées pour leurs propriétés vPvB et PBT (persistantes, bio-accumulatives et toxiques) : l'UV-328 et l'UV-320.


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS