Premier trimestre positif pour la chimie européenne

Le 12 juin 2017 par J.C.
* Mots clés :  ,

L'embellie se confirme pour l'industrie chimique européenne. Le début de l'année 2017 continue sur une lancée prometteuse pour le reste de l'exercice (CPH n°799). C'est ce que démontre la dernière note conjoncturelle du Cefic, avec un bilan très positif pour le premier trimestre. La production a atteint une croissance de 2,3 % par rapport au premier trimestre 2016. Presque tous les secteurs sont au vert. Les plastiques affichent la plus belle progression, avec 5,1 %, devant les inorganiques de base (2,4 %), les colorants et pigments (2,3 %), et les cosmétiques (1,9 %). Les spécialités progressent plus modérément, avec seulement +0,6 %. Surtout, le Cefic note que la production de la chimie européenne a atteint son plus haut niveau depuis 8 ans !

 

Une demande industrielle positive

 

L'embellie est notable également du côté des prix. Pour la première fois en quatre ans, les prix producteurs sont au-dessus en glissement annuel. Et la tendance entrevue depuis le début de l'année n'a fait que s'accélérer pour atteindre une croissance de 5,8 % au premier trimestre, par rapport à la période janvier-mars 2016. Que ce soit pour les prix ou la production, les industriels européens de la chimie bénéficient d'une demande industrielle positive et d'une demande encourageante dans le domaine de la construction au sein de l'UE, détaille le Cefic. Du coup, les ventes progressent de 6,4 % en un an. La situation est aussi très bonne à l'international, puisque l'excédent commercial a progressé de 2,5 milliards d'euros entre janvier-février 2016 et janvier-février 2017, en particulier grâce à un accroissement des ventes chimiques européennes aux États-Unis, en Chine et en Asie. Tous les secteurs sont positifs et les exportations ont bondi de 11,1 % en un an.

Enfin, le Cefic note que le taux d'utilisation des capacités de production chimique dans l'UE a atteint 83,7 % au premier trimestre, ce qui en fait le second meilleur score en six ans !

Si, en outre, les perspectives économiques pour le reste de l'année semblent prometteuses et que les carnets de commandes sont bien garnis, le Cefic plaide toutefois une certaine prudence, en raison de certaines incertitudes et risques politiques majeurs cette année. Des écueils qui pourraient tout changer, un peu comme l'an dernier où, après un démarrage très positif, la conjoncture avait soudainement été plus tendue.


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS