Norke Skog Golbey et Harmonic Pharma partenaires dans la valorisation de dérivés du bois

Le 24 avril 2017 par Sylvie Latieule
* Mots clés :  ,

Le groupe papetier norvégien s'est associé à une jeune société innovante pour trouver une valorisation à des fractions de bois rejetées lors de tris mécaniques.

Produire des compléments alimentaires à partir du bois de nos forêts, c'est la volonté de la filiale française du papetier norvégien Norke Skog et de la jeune entreprise innovante pharmaceutique Harmonic Pharma. Les deux partenaires travaillent en effet sur la valorisation d'une famille de molécules, appelées les lignanes. Ces dernières, qui correspondent chimiquement à des composés polyphénoliques, ont pour caractéristique de présenter des propriétés pharmacologiques intéressantes, de type anti-oxydantes et anti-inflammatoires.

Dans cette association, le papetier apporte la matière première, c'est-à-dire une poudre de bois enrichie en molécules d'intérêt. Cette poudre est issue de refus de tri mécanique de la matière bois en amont du procédé de production de pâte à papier. Norske Skog Golbey a d'ailleurs déposé un brevet pour la production de cette poudre enrichie. Martine Bortolotti, responsable RSE chez Norske Skog Golbey, ajoute que ces fractions de bois étaient, jusqu'à présent, utilisées comme combustible. Avec la transformation de ce coproduit en poudre enrichie, le papetier va donc pouvoir apporter de la valeur ajoutée à son procédé. Une étape ultérieure d'extraction des molécules d'intérêt de cette poudre de bois reste néanmoins à prévoir dans le cadre d'une application industrielle de ces composés.

De son côté, Harmonic Pharma est un spin-off du Laboratoire Lorrain de Recherche en Informatique et ses Applications (LORIA) à Nancy (Meurthe-et-Moselle), créé en 2009. Son coeur de métier est fondé sur la redécouverte pharmacologique, qui consiste à identifier de nouvelles applications pour des médicaments existants. Pour cela, elle a développé une plateforme technologique qui permet de comparer des molécules et de prédire leurs profils pharmacologiques sur la base de représentations sous la forme d'harmoniques sphériques (HS). Ces prédictions sont ensuite validées expérimentalement au niveau cellulaire par des tests in vitro, puis consolidées par des tests chez l'animal. La société annonce qu'elle a d'ores et déjà intégré 15 000 molécules et leurs empreintes HS dans sa base de données, associées à des données d'ordre biologique et médical. C'est en utilisant sa plateforme, et donc par comparaison, qu'Harmonic Pharma a pu découvrir les effets pharmacologiques des extraits issus de la poudre de bois de Norske Skog Golbey. À ceci près que ces extraits sont pressentis pour des applications en nutrition ou dans le domaine des compléments alimentaires et non pharmaceutiques. Harmonic Pharma a déposé de son côté deux brevets, l'un pour une solution de bien-être respiratoire et l'autre pour une formulation en application sublinguale.

 

La suite du programme Le Bois Santé

 

L'origine de ce partenariat entre les deux entreprises remonte à leur participation dans un projet collaboratif, baptisé Le Bois Santé (LBS). D'une durée de 3 ans (de 2012 à 2015) et d'un montant de 3,2 millions d'euros, ce projet avait bénéficié d'une subvention de 1,3 M€ apportée conjointement par le Fonds Unique Interministériel (FUI), le conseil régional de Lorraine et le conseil général des Vosges (CG88), avec le soutien du Fonds européen de Développement régional (FEDER). Parmi les partenaires, outre Norske Skog Golbey et Harmonic Pharma, on peut citer l'accompagnement du pôle de compétitivité Fibres-Energivie, la société de conseil PolyBridge, le CNRS, l'université de Lorraine (UL) et l'INRIA au travers de trois laboratoires : le LERMAB - Laboratoire d'Études et de Recherche sur le Matériau Bois -, le LRGP - Laboratoire Réactions et Génie des Procédés -, et le LORIA.

Aujourd'hui, Norske Skog Golbey et Harmonic Pharma sont en recherche d'un partenaire, en particulier dans le domaine des compléments alimentaires, pour un développement industriel et une mise sur le marché de leur extrait naturel. Le groupe papetier pourra ainsi investir dans la préparation de sa poudre de bois.

À propos de Norske Skog Golbey

« D'ici à 2020, nous devrons générer 25 % de nos résultats en dehors de notre coeur de métier qui consiste à fabriquer du papier », explique Martine Bortolotti, responsable RSE pour Norske Skog Golbey. Le papetier étudie actuellement une vingtaine de projets, le plus souvent en partenariat, et à différents stades d'avancement. En dehors de ce projet avec Harmonic Pharma, Norske Skog Golbey a récemment communiqué sur un partenariat avec la société Arbiom. Dans ce cas, il ne s'agit pas d'utiliser des coproduits, mais de sourcer des feuillus, pour déconstruire ensuite le bois et produire des sucres lignocellulosiques et de la lignine selon le procédé développé depuis quelques années par Arbiom. Le démarrage de la construction d'une unité de démonstration, sur le site de Norske Skog Golbey, est annoncé pour 2018. Martine Bortolotti cite également un projet dans l'énergie verte, avec une unité de méthanisation qui devrait voir le jour d'ici à la fin de l'année, et un autre projet dans les matériaux de construction avec l'utilisation de ses cendres de combustion.

À propos d'Harmonic Pharma

Harmonic Pharma a développé un savoir-faire unique de « redécouverte pharmacologique » fondé sur la polypharmacologie afin d'identifier de nouvelles utilisations aux médicaments existants. Cette approche permet d'accélérer les études précliniques et le développement clinique dans la nouvelle indication visée, tout en réduisant les risques. La société qui se consacre essentiellement au traitement du cancer du poumon compte actuellement 5 molécules dans son pipeline. Le plus avancé est le candidat médicament HPH112 qui correspond à une nouvelle application dans le cancer du poumon, explique Sinan Karaboga, directeur scientifique. Cette molécule fait l'objet d'un partenariat avec l'Institut Curie et entre en phase de développement clinique. Son projet avec Norske Skog Golbey est d'une autre nature puisqu'il ne porte pas sur le développement de médicaments mais de compléments alimentaires. Il a été rendu possible grâce à la proximité territoriale des deux partenaires et l'impulsion du pôle de compétitivité Fibres-Energivie.


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS