Monsanto bonifie ses résultats

Le 06 octobre 2017 par Julien Cottineau

Le géant américain des semences a publié des résultats en nette hausse pour son exercice annuel 2016-2017. Le chiffre d'affaires de Monsanto a progressé de près de 8,5 %, à 14,6 milliards de dollars, grâce notamment à des mises sur le marché réussies. Le groupe se dit confiant pour l'avenir, tourné vers l'intégration avec Bayer.

Il y a quelques petites semaines, Bayer avançait des perspectives moindres pour les résultats de sa division Crop Science (CPH n°815). Les résultats de Monsanto, pour qui il s'est engagé à régler une somme rondelette de près de 60 milliards d'euros (CPH n°773), devraient consoler un peu le géant allemand. Le groupe américain a publié des résultats en nette hausse pour son exercice annuel 2016-2017, clos au 31 août dernier. Le chiffre d'affaires de Monsanto a progressé de près de 8,5 %, pour atteindre 14,64 milliards de dollars (12,5 Mrds €). Sa principale division, Seeds and Genomics, qui regroupe l'ensemble de ses semences, ses plateformes biotechnologiques et ses activités digitales, a vu ses ventes bondir de 9,2 %, à 10,91 Mrds $. Une performance engendrée principalement par les mises sur le marché réussies de technologies liées au soja et au coton, en Amérique du Nord comme en Amérique du Sud, flattant au passage l'innovation du groupe, et l'amélioration générale des prix du maïs dans le monde. L'amélioration des utilisations de ses produits au Brésil et en Argentine a aussi contribué à la performance. Sa seconde division, Agricultural Productivity, qui abrite les phytosanitaires et les herbicides pour les pelouses et jardins, a enregistré des ventes en croissance de 6 %, à 3,73 Mrds $. Sur ce créneau, Monsanto cite un meilleur pricing power de son glyphosate.

Côté rentabilité, Monsanto peut se targuer de résultats encore plus séduisants. Son profit opérationnel a enregistré une progression de 13 %, à 7,94 Mrds $. Bien mieux, son résultat net a bondi de 69 %, pour atteindre 2,26 Mrds $ ! Le groupe américain se félicite notamment de l'achèvement d'un grand plan de restructuration initié en 2015 et qui commence à porter ses fruits. En un an, les charges ont nettement diminué, passant de 297 M$ sur la période 2015-2016 à seulement 36 M$ en 2016-2017. Et ce devrait être moindre pour le prochain exercice. De quoi atteindre l'an prochain les 500 M$ d'économies annuelles ambitionnées par rapport à 2015, assure Monsanto. Le groupe ne donne toutefois pas de chiffre ni de perspective pour l'exercice suivant en raison de l'acquisition par Bayer. Le groupe se dit juste confiant.

 

Approbation brésilienne repoussée

 

Une décision du Conselho Administrativo de Defesa Econômica (CADE), l'autorité brésilienne de la concurrence, est venue ternir la présentation des résultats de Monsanto. Et pour le coup ne doit pas ravir chez Bayer, car l'approbation brésilienne de la fusion est repoussée. Après le dossier déposé en avril 2017, la CADE se donnait 240 jours pour statuer. Mais elle vient de transmettre le dossier à son tribunal administratif pour analyse approfondie, ce qui pourrait repousser l'approbation à mars 2018. Soit deux mois après la date avancée par Bayer pour la finalisation de l'opération, alors qu'elle a déjà été repoussée en raison de l'enquête approfondie de l'UE (CPH n°811). Le Brésil s'inquiète de l'ultra-domination locale que pourrait incarner Bayer avec Monsanto. La fusion générerait une concentration horizontale massive sur les segments des semences de soja et de coton, cruciales au Brésil. Le pays se dit ainsi très inquiet pour les bonnes conditions de concurrence.


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS