L’article que vous souhaitez consulter est réservé
aux abonnés de Info Chimie Magazine

>

Le 01 août 2017 à 00h 00 par Par Gwénaëlle Deboutte

Les hausses de prix inquiètent le secteur

Extrait : A près des années de grisaille, le marché français des peintures reprend lentement des couleurs. Comme les indicateurs économiques le laissaient présager l'année dernière, le deuxième semestre 2016 et le début 2017 ont montré des signes d'amélioration. Certes, on est encore loin d'une reprise franche et des chiffres antérieurs à la crise économique. Mais après une baisse ininterrompue depuis 2011, les chiffres repartent résolument à la hausse. En témoignent les mots prudents mais optimistes choisis par Xerfi dans son analyse sur le marché des peintures de janvier 2017. Le cabinet évoque ainsi des « perspectives d'activité positives » et « un environnement plutôt favorable » qui le laissent penser que « le chiffre d'affaires des fabricants de peintures et de vernis restera bien orienté en 2017, mais ralentira légèrement, pour se situer à +1 % » . Classiquement, ces chiffres sont surtout tirés vers le haut par le bâtiment, porté par les constructions neuves, en outre plus facilement quantifiables que les travaux d'entretien et les rénovations. L'année dernière, la nette augmentation du nombre de permis de construire avait fait espérer, du fait du décalage, une hausse des travaux de mise en peinture début 2017. Dans sa note de conjoncture, le syndicat des entreprises du bâtiment (Capeb) continue d'estimer que la reprise de l'activité se poursuit : « Le Capeb révèle les premières tendances de l'activité pour les entreprises artisanales du secteur et confirme la reprise de l'activité globale, initiée en 2016, au 1er trimestre 2017 avec +1,5 %. Le marché du neuf tire la croissance vers le haut (+2,5 %) devant l'entretien-rénovation (+1 %), porté principalement par les travaux d'amélioration énergétique (+ 2 %). Des chiffres positifs qui ne doivent pas faire oublier les années de crise (2012-2015) » , explique Patrick Liébus, son président.   Une reprise pas assez énergique   Face à ces prévisions, les fabricants de peinture s'étaient pourtant attendus à mieux. « Finalement, nous sommes un peu déçus » , estime Pascal Hoareau, p-dg de Onip et président du Sipev. Ce dernier, membre de la Fipec*, regroupe les fabricants français de produits de peinture, décoration, bâtiment, bois, automobile, industrie, emballage, anticorrosion et marine. « Ce n'est pas la reprise énergique que l'on attendait » , ajoute le président. En fonction des mois, la tendance se situe, toujours selon le p-dg, à plus ou moins 0. « Février a été un bon mois, ce qui n'est pas le cas...

comment lire l'article complet ?

Vous devez etre abonne a Info Chimie Magazine

Saisissez vos codes d'accès :



Abonnement 1 an

5 numéros + accès aux articles en ligne
+ Le spécial usines chimiques
+ Le guide des Achats de la Chimie, Parachimie et Pharmacie.

Je m’abonne

Article extrait d'Info Chimie Magazine

La seule publication professionnelle exclusivement consacrée à l'industrie chimique et à ses fournisseurs

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS