Les 11e prix Pierre Potier décernés à BASF et M2i Development

Le 11 décembre 2017 par S.L.

Pour sa 11e édition, la cérémonie de remise des prix Pierre Potier a été relocalisée dans les locaux de la Maison de la chimie, alors qu'elle se tenait traditionnellement au ministère de l'Industrie à Bercy. Ce qui a suscité une petite déception, exprimée par le Pr Armand Lattes, inspirateur du prix, au sujet de l'absence du ministre de l'Industrie qui, pour la première fois, ne présidait pas la cérémonie. Deux trophées ont été distribués aux sociétés BASF France et M2i Development. BASF France est récompensé pour la mise au point, en collaboration avec l'entreprise Capsul'in, d'une résine biosourcée, transformable en capsules de café certifiées compostables. Il s'agit en fait d'un nouveau grade de son polymère biodégradable et partiellement biosourcé Ecovio qui a été élaboré pour résister à la température et est compatible au contact alimentaire. M2i Development est primé pour l'élaboration d'une synthèse innovante d'une phéromone utilisée comme méthode de lutte biologique pour protéger les vignes contre le ver de la grappe (bio-contrôle). Au lieu de 10 étapes, la synthèse a été réalisée en 3, avec une pureté isomérique accrue. Résultat : cette phéromone, qui ne pouvait être utilisée que dans 4 % des plus grands vignobles en raison de son prix élevé, va pouvoir largement se démocratiser. Enfin, une Médaille du prix Pierre Potier a été décernée à la société AFULudine. Cette dernière est récompensée pour la mise au point de lubrifiants hydroalcooliques, non huileux et plus écologiques, destinés à la mise en forme de matériaux métalliques.

 

Sensibilisation des parlementaires

 

Si la cérémonie des prix Pierre Potier a perdu en prestige cette année, c'était pour la bonne cause. L'UIC avait organisé durant la même matinée un grand colloque parlementaire réunissant quelque 220 personnes dont une vingtaine de députés et une dizaine d'assistants parlementaires, autour de représentants du monde institutionnel, industriel et associatif. L'occasion pour Pascal Juéry, le président de l'UIC, de présenter le nouveau slogan de la profession : « la chimie, un atout pour la France » et de marquer le coup d'envoi d'une nouvelle ère. En effet, la profession promet de s'engager dans la voie d'un dialogue plus ouvert avec ses parties prenantes sur des thèmes qui lui sont chers : les grands défis climatiques auxquels nos sociétés sont confrontées, le juste équilibre entre un principe légitime de responsabilité et les dynamiques d'innovation industrielle et, enfin, les conditions de croissance des industries de la chimie au travers de leur déploiement sur le territoire. Tout cela s'inscrivant dans un environnement de croissance soutenue de l'industrie chimique (+3 % en 2017), et de changement d'état d'esprit en faveur de l'industrie.


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS