Le Parlement bloque la Commission sur les perturbateurs endocriniens

Le 06 octobre 2017 par J.C.

La copie sera à revoir. Par 389 voix contre 235 et 70 abstentions, le Parlement européen a retoqué la proposition de la Commission européenne sur les critères d'identification des perturbateurs endocriniens, critères adoptés l'été dernier (CPH n°808). Selon le Parlement, le vote s'oppose principalement au fait que certaines substances pesticides auraient été exemptées des critères d'identification. La « Commission européenne a outrepassé son mandat en proposant d'exempter certaines substances volontairement conçues pour s'attaquer au système endocrinien d'un organisme, comme dans les pesticides, des critères d'identification », note le Parlement. La Commission, qui aurait dû initialement proposer des critères dès 2013, devra proposer de nouvelles définitions, le plus rapidement possible. L'Union des industries chimiques (UIC) regrette que « le Parlement européen manque l'opportunité d'avancer vers la structuration réglementaire du sujet que l'industrie de la chimie demande ». Ce blocage est perçu comme un « recul sérieux » et « ouvre un nouveau chapitre d'incertitudes », ajoute l'UIC.


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS