La production chimique européenne en croissance de 0,4 % en 2016

Le 17 mars 2017 par J.C.
* Mots clés :  ,

Même si les niveaux de 2007, avant crise, ne sont toujours pas atteints, il s'agit de la troisième année consécutive de croissance pour la production de la chimie de l'UE. Selon la dernière note conjoncturelle du Cefic, la production a progressé de 0,4 % en 2016 par rapport à 2015. C'est même très légèrement mieux que les 0,3 % enregistrés à la fois en 2015 et en 2014. Sans surprise, la croissance diffère franchement selon les segments. Les plastiques affichent le meilleur score (+4,5 %), devant les colorants et pigments (+3,4 %), les cosmétiques (3,3 %), les autres produits chimiques (+1,6 %) et la pétrochimie. Avec une croissance de 0,3 %, la production pétrochimique reprend des couleurs après quatre années consécutives de déclin. Par contre, certains segments enregistrent de fortes baisses, comme le caoutchouc synthétique (-5 %), les phytosanitaires (-5,7 %) et surtout les engrais (-6,3 %).

 

42,5 Mrds € d'excédent commercial à fin novembre

 

Le reste des données publiées par le Cefic s'arrête à fin novembre 2016. Au cours des onze premiers mois de l'an dernier, les prix producteurs ont chuté de 3,6 % en un an. En conséquence, les ventes ont décliné de 3 % en parallèle. La balance commerciale est toutefois en progression. À fin novembre, elle avait progressé de 1,6 milliard d'euros, à un total de 42,5 Mrds € d'excédent commercial pour les 11 premiers mois 2016. Le Cefic indique que le reste de l'Europe, hors UE donc, est le principal contributeur de cet excédent, tandis que l'UE souffre toujours d'un déficit avec la Corée du Sud, l'Inde et le Japon. Par secteur, les inorganiques de base et la pétrochimie ont particulièrement contribué à l'excédent, tandis que les polymères et les spécialités n'ont pas aidé. Les exportations de polymères et de spécialités ont ainsi régressé de 1,8 Mrd € entre janvier et novembre 2016 par rapport à la même période en 2015. En valeur, la totalité des exportations de l'industrie chimique de l'UE a atteint 133,5 Mrds € à fin novembre 2016, soit 1,4 Mrd € de moins qu'à fin novembre 2015. Mais les importations se sont contractées de 3,1 Mrds € en parallèle.

Enfin, le Cefic note que le taux d'utilisation des capacités a progressé de 0,7 % entre 2015 et 2016 grâce notamment à un joli rebond au dernier trimestre. Sur le front de l'emploi, la chimie européenne a connu une croissance similaire à celle de 2015 avec une progression de 0,5 %.Pour 2017, sans donner d'indications chiffrées, le Cefic précise que la Commission européenne a perçu une amélioration de l'activité du secteur depuis le début 2017, que les perspectives sont positives pour les prochains mois et que les entreprises se disaient plus optimistes.


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS