L'USW poursuit la grève aux États-Unis

Le 21 février 2015 par J.C., avec Reuters
* Mots clés :  , ,

La grève entamée le 1er février sur une dizaine de complexes de raffinage et de pétrochimie aux États-Unis se poursuivait en fin de semaine dernière. Les négociations devaient reprendre entre Shell, représentant des industriels, et le syndicat Union Steelworkers (USW). Alors que le débat était enlisé sur la progression des salaires et qu'il était orienté de plus en plus par l'USW sur l'amélioration des conditions de sécurité, l'explosion survenue sur une raffinerie d'ExxonMobil a donné de l'eau au moulin syndical sur ce thème. Quatre blessés légers seulement ont été à déplorer sur le site de la raffinerie californienne de Torrance, dans la région de Los Angeles. L'accident n'aurait pas de lien avec la grève, d'autant que sur les 11 sites touchés par les 5 000 grévistes aux États-Unis, seul une, la raffinerie de Tesoro à Martinez (Californie), est à l'arrêt. Tous les autres sites fonctionneraient comme à l'accoutumée selon les industriels.


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS