IFPEN a fêté les 50 ans de son établissement de Lyon

Le 01 octobre 2017 par La rédaction
* Mots clés : 
Vue aerienne de Solaize.
Vue aerienne de Solaize.
©IFPEN/Antoine de Bièvre-StudioFly

À l'occasion de cet anniversaire, l'IFPEN a organisé un colloque à la mairie de Lyon pour retracer 50 ans de recherche partenariale avec le monde académique et industriel. Colloque retransmis en direct sur Internet à l'attention de l'ensemble des salariés du groupe, ainsi que de ses partenaires. Cet événement a permis de mettre en lumière le rôle central joué par l'établissement lyonnais dans l'écosystème économique de la région Auvergne-Rhône-Alpes, ainsi que l'engagement fort du groupe en faveur de la création de richesse et d'emplois.

Le 19 septembre, dans le décor majestueux de l'hôtel de ville de Lyon, IFP Énergies nouvelles (IFPEN) a célébré les 50 ans de son établissement lyonnais. En effet, c'est en 1967 que l'Institut français du pétrole a décidé de créer à Lyon, au coeur de la Vallée de la Chimie, un centre de recherche et d'innovation au service d'une ambition nationale et internationale dans le domaine des hydrocarbures. La maison mère était déjà installée à Rueil dans les Hauts-de-Seine depuis une trentaine d'années. Sous l'impulsion des pouvoirs publics de l'époque et de ce que l'on appelait la Datar, elle souhaitait se doter d'un nouvel outil pour permettre le passage de l'expérimentation en laboratoire à la mise en oeuvre industrielle. Aujourd'hui, cet établissement compte quelque 90 unités pilotes pré-industrielles.

 

Place à la transition énergétique

 

« tout hydrocarbure » a fait place à la transition énergétique. Précurseur dans le domaine, l'Institut français du pétrole a changé de nom en 2010, dans la foulée de la loi Grenelle II, pour devenir l'IFP Énergies nouvelles, cinq ans avant la promulgation de la loi de « transition énergétique pour la croissance verte ». Il a aussi changé de statut. Autrefois organisme professionnel, il est devenu un établissement public national à caractère industriel et commercial (Epic) avec des missions de recherche et de formation. Outre des sujets sur l'éolien flottant, les pneus verts, le biogaz ou les véhicules électriques, l'IFPEN a aussi investi le champ de la bioéconomie. Ainsi, l'établissement est apparu comme l'un des acteurs clés de projets emblématiques comme BioTfuel (biodiesel), Futurol (bioéthanol) ou Vegan (hydrotraitement d'huiles végétales et de graisses) dans le domaine des biocarburants. Mais il travaille aussi sur la chimie du végétal. Citons le projet BioButterfly, en association avec Michelin, qui vise à produire du butadiène sur base végétale, ou une collaboration avec la start-up américaine Anellotech pour la production de composés aromatiques biosourcés.

Ces cinq décennies écoulées ont ainsi été marquées par des partenariats structurants et de nombreuses avancées scientifiques. Pour un résultat concret : des innovations qui irriguent aujourd'hui le secteur de l'énergie et de la chimie, a indiqué Didier Houssin, président d'IFPEN. « Fort de nos 800 collaborateurs lyonnais, nous sommes devenus, en quelques années, un acteur central de l'écosystème en Auvergne-Rhône-Alpes », a-t-il ajouté.

Cette célébration à l'Hôtel de Ville de Lyon a été l'occasion de proposer à quelque 200 invités VIP, issus du monde académique, industriel ou institutionnel, un colloque intitulé « 50 ans de recherche partenariale », un sujet qui constitue le fil rouge de l'histoire de l'établissement lyonnais. Invité à la tribune, Jean-Pierre Clamadieu, président de Solvay, a d'abord expliqué que tous les groupes industriels avaient des enjeux de croissance et que la recherche et l'innovation, dans sa capacité à mettre sur le marché de nouveaux produits, étaient des éléments clés. Mais pour être efficaces, l'enjeu à relever est aujourd'hui celui de l'ouverture dans 2 directions : vers les clients pour comprendre leurs besoins et vers le monde académique pour arriver à traduire ces besoins en innovation. « Le caractère collaboratif ou partenarial est essentiel », a insisté J.-P. Clamadieu. En région Auvergne-Rhône-Alpes, il a estimé que cette dynamique de la recherche partenariale a pu s'accélérer grâce la création du pôle de compétitivité Axelera : « C'est une formidable réussite car nous avons réussi cette ouverture entre le milieu académique, les PME et les grands groupes ».

 

Un continuum de recherche

 

Dans ce continuum, l'IFPEN joue un rôle très particulier selon Alain Fuchs, président du CNRS. Celui de « traducteur » entre le monde académique et industriel. Il en a profité pour ajouter que le clivage ancien entre recherche fondamentale et appliquée n'avait plus de sens : « Dans une unité mixte de recherche, s'inspirer des sujets que l'industrie apporte, c'est ouvrir des champs de recherche extrêmement compliqués et passionnants, aux frontières de la connaissance ».

Florent Ménégaux, directeur général exécutif de Michelin, a également prôné les bienfaits de l'« open innovation » à travers l'exemple du projet collaboratif BioButterfly, démarré en 2013 ; il implique de nombreux partenaires dont IFPEN : « Pour maintenir notre compétitivité dans un monde ouvert, nous avons besoin d'accélérer notre innovation. Être ouverts est le meilleur moyen d'y arriver ». Un prototype devrait voir le jour fin 2017, avant une version industrielle en 2020. Florent Ménégaux a également étayé son propos en évoquant la participation de son groupe à la « zero emission valley ». Une initiative régionale qui vise à bâtir une filière française de la « pile à combustible » en complément de l'électrification du parc automobile.

Une fois ces grands enjeux de la recherche et de l'innovation abordés, le colloque s'est poursuivi avec les témoignages de trois invités, venus évoquer des expériences fructueuses qu'ils ont partagées ou continuent de partager avec l'IFPEN. En toile de fond de son action de recherche, IFPEN revendique en effet un engagement fort en faveur du développement

économique, de la création de richesse et d'emplois. Ainsi l'établissement a été à l'origine de sociétés d'envergure mondiale comme Coflexip, créée dans les années 70. Cette société était spécialisée dans les conduites sous-marines flexibles et elle a fusionné en 2000 avec Technip, une société également créée par IFPEN. On peut aussi citer Axens, créée en 2001, qui est devenu un acteur important dans la fourniture de technologies et de catalyseurs dans les domaines du raffinage et de la pétrochimie. « Devenue l'un des leaders sur le marché des technologies et catalyseurs pour l'aval pétrolier, Axens a multiplié ses effectifs par quatre et connaît une croissance continue », s'est félicité Didier Houssin.

Mais l'IFPEN a également contribué avec d'autres industriels de renom à des succès technologiques. Bruno Palhawan, directeur des programmes transverses R& D de Total, a, pour sa part, ajouté que le monde avançait très vite : « Il est impossible pour une société comme Total, même si nous avons des moyens, d'être pertinents dans tous les domaines ». Difficile pour le dirigeant de dresser la liste de tous les projets partenariaux qui ont été couronnés de succès. Il a ainsi toutefois évoqué des travaux communs dans le domaine du FCC (Fluid catalytic cracking) avec la mise au point d'un procédé qui fait encore référence dans le domaine. Plus récemment, Total et l'IFPEN ont collaboré sur les procédés BioTfuel et Futurol, avec en cours de développement un procédé de captage du CO2, par Chemical Combustion Loop. Puis, Bruno Palhawan a insisté sur le parcours commun d'IFPEN et de son groupe en matière de formation, dans le cadre d'IFP School ou de la Total Academy.

Le groupe Arkema était représenté par Luc Benoît-Cattin, directeur général industrie, venu évoquer la « success story » Eluxyl. Ensemble, l'IFPEN et Arkema ont mis au point un procédé de production de tamis moléculaires pour la séparation du paraxylène qui rencontre un succès commercial planétaire depuis une vingtaine d'années. Aujourd'hui numéro deux mondial sur ce segment de marché, Arkema vient d'inaugurer un investissement de 60 ME à Honfleur dans le Calvados. Investissement qui lui a permis un doublement de capacité.

Parmi ces invités de renom, Arthur Leroux, président de la start-up Enogia, a permis de mettre un coup de projecteur sur l'engagement d'IFPEN en faveur des petites et moyennes entreprises. Depuis 1989, 250 PME ont été accompagnées, créant en moyenne 3 emplois/PME.

 

L'excellence académique

 

Enfin, le tissu académique local était représenté par Khaled Bouabdallah, président de l'Université de Lyon (UdL, alliance entre universités, grandes écoles et organismes de recherche, dont IFPEN-Lyon), et Jean-François Pinton, président de l'ENS-Lyon. Ils ont évoqué deux grands projets fédérateurs, dont l'IFPEN-Lyon. Le premier, Sysprod, prévoit 13 ME d'investissement dans des outils de découverte et de changement d'échelle dans le domaine de la catalyse et des matériaux polymères. Le second, Idex Lyon, correspond à une labellisation obtenue en début d'année et qui vise à faire de l'UdL un site académique d'excellence international. Le rayonnement scientifique d'IFPEN-Lyon repose aussi sur la qualité de ses femmes et de ses hommes. « Yves Chauvin a reçu le prix Nobel de chimie en 2005 et Hélène Olivier-Bourbigou, l'une de ses anciennes thésardes, a été nommée Femme scientifique de l'année en 2014. Avec bien d'autres, ils font notre fierté ! », a rappelé Didier Houssin. Toutes ces « success stories » expliquent pourquoi l'aventure humaine, qui a démarré à Lyon en 1967 avec une trentaine de personnes, se poursuit aujourd'hui avec un centre de plus de 800 personnes, qui a tous les atouts en main pour se construire un avenir radieux.

L'ÉTABLISSEMENT DE LYON EN BREF

800 collaborateurs dont 85 % en recherche et innovation plus de 80 thésards et post-doctorants 90 unités pilotes pré-industrielles 30 bancs de tests d'équipements dont bancs batterie 30 maquettes pour études hydrodynamiques 8 bancs d'essais moteur dont 3 dédiés aux poids lourds Des outils de modélisation moléculaire, d'expérimen-tations à haut débit 1 supercalculateur Bull, ENER110, de 110 TFlops

LES FILIALES ET PARTICIPATIONS DU GROUPE IFPEN

GROUPE AXENS/ PROCÉDÉS DE RAFFINAGE, PÉTROCHIMIE ET CATALYSEURS ?Axens 100 % : procédés catalytiques, raffinage et pétrochimie, carburants alternatifs. ?Eurecat 50 % : régénération et conditionnement des catalyseurs Heurtey Petrochem/Prosernat 89 % : ingénierie et solutions de traitement pour l'industrie du pétrole et du gaz CONSEILS ET LOGICIELS EN GÉOSCIENCES ?Beicip-Franlab 100 % : études, conseil et logiciels en géosciences pour l'industrie du pétrole et du gaz ?Tech'advantage 100 % : SSII au service du secteur énergétique ?IFP Technologies (Canada) Inc. 100 % : valorisation de technologies en exploration-production et environnement FORMATION ?IFP Training 62 % : formation professionnelle PME-PMI ET START-UP/TRANSITION ÉNERGÉTIQUE ?DriveQuant 100 % : services pour véhicules et conducteurs connectés ?Mavel 24 % : moteurs électriques haute performance et électronique de puissance ?Mavel edt 20 % : fabrication et commercialisation de moteurs électriques pour l'automobile ?EasyLi 23 % : conception, production et commercialisation de batteries et de systèmes de stockage d'énergie électrique clés en main ?Teos Powertrain Engineering 50 % : développements de groupes motopropulseurs pour l'aéronautique, la compétition automobile et l'automobile série AUTRES PARTICIPATIONS ?CGG : 1,3 % ?Technip FMC : 0,6 %


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait d'Info Chimie Magazine

La seule publication professionnelle exclusivement consacrée à l'industrie chimique et à ses fournisseurs

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS