DuPont échange des actifs avec FMC

Le 18 avril 2017 par Julien Cottineau

Dans le cadre des exigences européennes de la concurrence pour la fusion entre Dow et DuPont, ce dernier a conclu un accord avec son compatriote FMC pour lui céder une partie de sa division Crop Protection tout en acquérant son activité Health et Nutrition. Une opération d'envergure, estimée à environ 1,6 milliard de dollars.

Ca n'a pas traîné. Le 31 mars, quelques jours après avoir reçu le feu vert de la Commission européenne pour sa fusion avec Dow, DuPont s'est lancé dans un échange de taille avec FMC. Cet accord est dévolu à satisfaire aux exigences européennes dont le feu vert était assorti de notables conditions (CPH n°796). Comme requis, DuPont cède ainsi une partie de sa division Crop Protection. Mais dans le même temps, FMC lui cédera sa division Health et Nutrition. Pour régler la différence de valeur, FMC versera un total de 1,6 milliard de dollars à son compatriote, une somme composée de 1,2 Mrd $ en numéraire et de 425 M$ en fonds de roulement. Cette opération devrait se finaliser au quatrième trimestre 2017.

 

DuPont cède un ensemble de 1,4 milliard de dollars

 

Au total, DuPont cède un ensemble qui a généré un chiffre d'affaires de 1,4 Mrd $ et un Ebitda ajusté de 450 M$ en 2016. FMC espère que cet ensemble générera pour 2017 des ventes de 1,5 Mrd $ et un Ebitda de 475 M$. Dans le détail sont cédés les herbicides céréales anti-dicotylédone et les insecticides contre les insectes broyeurs (gammes Rynaxypyr, Cyazypyr et Indoxacarb). Industriellement, cela représente la cession de quatre unités de production d'ingrédients actifs et de 10 unités de formulation. En matière de R&D, 470 chercheurs de DuPont rejoindront les rangs de FMC. 15 unités de R&D dont le siège Crop Protection de DuPont changeront de propriétaire. Le pipeline cédé comprend 15 ingrédients synthétiques actifs en développement et une banque de 1,8 million de composés. DuPont ne cède pas en revanche ses actifs de semences, de nématicides et de certains programmes très avancés. Le groupe estime que la division Agriculture de la future entité avec Dow « conservera des actifs de protection des cultures solides, et bénéficiera notamment d'un excellent portefeuille d'herbicides pour le maïs et le soja, de la position solide de DuPont dans le domaine des pesticides, de celle de Dow AgroSciences dans celui des insecticides ». De son côté, FMC estime que sa division FMC Agricultural Solutions se positionnera ainsi comme le cinquième plus grand acteur mondial des phytosanitaires avec un chiffre d'affaires annuel d'environ 3,8 Mrds $.

Le second volet de la transaction concerne l'acquisition par DuPont de la division Health et Nutrition de FMC. Une activité qui a généré des ventes de 707 M$ en 2016, pour un Ebitda ajusté de 228 M$. Elle est composée de deux principaux segments : les texturants et les excipients pharmaceutiques. DuPont estime que ces activités reprises sont hautement complémentaires des siennes, réunies au sein de sa business unit Nutrition et Health, laquelle pèsera pour des ventes annuelles d'environ 4 Mrds $ une fois la transaction finalisée. Cette business unit est décrite comme « un leader dans l'industrie des ingrédients alimentaires, utilisant de matières premières renouvelables pour créer une large gamme d'ingrédients pour l'industrie agroalimentaire ». L'acquisition des actifs de FMC renforcera « l'accès de DuPont à des ingrédients clé pour son portefeuille de texturants » et permettra « à l'activité de se développer sur le secteur en croissance des excipients pharmaceutiques », ajoute le groupe américain.

 

Dow et DuPont ensemble à la fin de l'été

 

Avec une finalisation de la transaction DuPont-FMC au quatrième trimestre, DuPont et Dow ont amendé leur accord de fusion. Les deux géants de la chimie américaine espèrent désormais finaliser celle-ci à la fin de l'été, avec une date de sortie repoussée au 31 août prochain, sachant que la fusion devrait être entérinée entre le 1er août et le 1er septembre. Comme prévu à l'origine du projet, Dow et DuPont donneront naissance à trois spin-off, en agrochimie, dans les matériaux, et les spécialités (CPH n°743). Ces trois opérations seront menées dans les 18 mois suivant la finalisation de leur fusion. Les deux groupes ont toutefois précisé que le premier spin-off qui devrait être constitué sera celui baptisé pour l'heure Material Science. Comme envisagé, la fusion doit générer des économies de coûts de l'ordre de 3 Mrds $ et des synergies de croissance d'environ 1 Mrd $.
 


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS